Business - S'engager en 2015 en touchant tout juste l'argent de 2013

Pour comprendre à quel point le nœud coulant peut parfois se resserrer rapidement autour du cou des petites équipes, il convient de comprendre que des trous importants peuvent vite se créer dans les comptes en raison du fonctionnement intrinsèque...

Pour comprendre à quel point le nœud coulant peut parfois se resserrer rapidement autour du cou des petites équipes, il convient de comprendre que des trous importants peuvent vite se créer dans les comptes en raison du fonctionnement intrinsèque de la trésorerie d'une équipe, et que cela ne signifie pas que des lacunes de gestion grèvent l'organisation des moins solides.

Car en plus de devoir payer mensuellement les centaines de membres travaillant à l'usine et d'avancer d'importants frais de réservation sur des déplacements internationaux de près de 100 personnes à des prix négociés avant le début de la saison (vols, logement, transferts, locations automobiles, etc), les équipes paient bien souvent des acomptes importants (voire la totalité des factures) aux nombreux fournisseurs et prestataires de services réalisant les milliers de pièces embarquées dans une F1.



Paiements immédiats, rentrées échelonnées

Cela ne veut pas dire pour autant que les teams disposent de liquidités au moment de réaliser ces paiements, même échelonnés : en effet, les sponsors, eux, ne versent dans la majorité des cas leurs émoluments qu'en paiements scindés plusieurs fois au cours de la saison en cours, généralement de manière trimestrielle ou biannuelle.

Ainsi, même un juteux contrat de plusieurs dizaines de millions de dollars n'arrive pas en une seule fois, et encore moins avant le début de la saison. Les teams ne disposant pas de réserves sont donc contraints d'emprunter, et même un taux bancaire au pourcentage avantageux implique un coût avoisinant le budget total nécessaire pour s'aligner sur une course.



Payer les factures 2015 avant d'avoir perçu tout l'argent de...2013!

Quant à l'autre importante source de revenus que sont les droits calculés selon la position au Championnat du Monde, elle tarde traditionnellement à arriver et ne permet pas de composer une avance sur le budget de conception ou R&D à l'abord d'une nouvelle saison : les teams n'ont en effet seulement perçu la totalité de leurs gains de la FOM pour la saison 2013 la semaine dernière!

Il faut donc souvent payer des factures pour 2015 avant même d'avoir touché certains revenus 2013 : L'engagement en F1 nécessite le blocage d'une somme faisant office de "caution", et les teams paient à la FIA des sommes de plus en plus élevées pour s'aligner, selon un mode de calcul dépendant du nombre de points inscrits la saison précédente. Quelques millions sont déjà sortis uniquement pour la phase administrative avant même que l'auto n'ait posé les roues sur le sol en tests.

Les paiements de la FOM aux équipes sont échelonnés de manière mensuelle, entre mars et novembre. Le solde de tout compte (paiement final) pour la saison 2013 est intervenu le dernier jour de bureau du mois de février 2015.



Rien de salvateur pour les petits teams

Pour 2013, la FOM a reversé la somme de 518 millions de livres aux équipes concernées. La moitié de cette somme est partagée équitablement entre les 10 premières équipes. Les autres 50% sont reversés selon un mode de calcul prenant en compte la position au championnat, selon un % décroissant. Ainsi, Manor Marussia n'a perçu selon les estimations que 1.3 million de livres sur les 52 millions réglés par la FOM en février.

C'est l'une des raisons pour lesquelles certains teams indépendants comme Lotus, Force India ou Sauber

demandent un coup de pouce de la part de Bernie Ecclestone

, sur les modalités de paiement, avant même de parler de proportion ou de montants. Cet appel à des "facilités" n'est en réalité qu'une sollicitation d'un dû se trouvant dans les caisses de la FOM depuis déjà pluieurs mois, mais dont les teams ne peuvent pas jouir immédiatement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Équipes Sauber , Force India
Type d'article Actualités