Button - A l'année prochaine!

Courageux, Jenson Button a porté à bout de bras l'équipe McLaren cette saison, remplissant le rôle attendu de lui en étant associé à un débutant arrivé fraîchement de la Formule Renault 3

Courageux, Jenson Button a porté à bout de bras l'équipe McLaren cette saison, remplissant le rôle attendu de lui en étant associé à un débutant arrivé fraîchement de la Formule Renault 3.5 avec tout à gagner.

19 GP, 126 points et une huitième place au championnat plus tard, Button n'est certes pas là où il l'aimerait d'un point de vue mathématique, mais l'Anglais sait qu'il se battait contre plus fort que lui dès le début de l'année, avec un clan Mercedes clairement pas disposé à faire la moindre fleur à McLaren, qui entamait une relation de travail étroite avec Honda, qui sera le motoriste exclusif du team l'an prochain.

Au final, Button n'a cette saison que les Mercedes, Red Bull, Williams et la Ferrari d'Alonso devant lui au général, ce qui est globalement le mieux qu'il pouvait espérer.
"Félicitations à Lewis, quelle journée pour lui!", s'exclame celui qui fut son équipier McLaren pendant trois fructueuses saisons. "Quand nous étions coéquipiers, c'était génial de travailler avec lui. Un championnat du monde, c'est suffisant, mais deux, c'est exceptionnel, donc félicitations à lui".

Un grand plaisir d'avoir travaillé avec McLaren

L'avenir de Button s'écrit encore en pointillés et Button semble depuis quelques temps plus serein avec l'idée de quitter la F1, même s'il n'a pas pu faire ses adieux aujourd'hui. Marqué à la culotte par Mark Webber pendant tout le weekend [l'Australien était même encore à ses côtés sur la grille avant la course], Button pourrait se laisser tenter par les sirènes de Porsche, en endurance.

"Nous avons parlé avant et après la course [avec Ron Dennis]. J'ai apprécié la course. C'était un weekend difficile; vendredi était très difficile en tant qu'équipe, mais nous avons retourné la situation à notre avantage".

"Quoi qu'il arrive, c'était un grand plaisir de travailler avec les gens avec qui j'ai travaillé. C'est drôle, car quand je fais les interviews et que je suis hors de la voiture, c'est émouvant, mais quand on est en réunion avec les ingénieurs, c'est comme n'importe quel weekend de course".

Si c'est mon dernier weekend, c'est comme ça

Fataliste, JB attend désormais de savoir à quelle sauce il sera mangé.

"L'équipe m'a énormément soutenu et cela montre à quel point nous sommes une famille. Nous avons fini cinquième et cela montre que nous avons bien travaillé ensemble. Si c'est mon dernier weekend, c'est comme ça, et je vais profiter de cette soirée avec les gens que j'aime".

Button se sait populaire et apprécié pour son pilotage comme pour son attitude en dehors du cockpit. Le pilote anglais est le plus expérimenté de la grille et fait partie du paysage depuis ses débuts avec Williams BMW, en 2000...

"Le soutien que j'ai reçu de la part des gens, à la télévision, sur les réseaux sociaux me fait chaud au cœur. L'année a bien commencé, et au milieu de l'année, l'ingénieur avec qui j'ai travaillé pendant quatre ans a changé de position ; mon ingénieur de données est devenu mon ingénieur de course. Cela m'a pris quelques courses pour bien travailler avec lui et il y a un bon lien entre nous désormais, ce qui, comme vous pouvez le voir, fait la différence. Je pense que cela va être difficile d'aller voir Lewis ce soir, je pourrais lui envoyer un sms pour voir ce qu'il fait. Maintenant, je vais aller me relaxer, prendre des vacances et me préparer pour ce que je ferai l'an prochain, quoi que ce soit. A l'année prochaine !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Mark Webber
Équipes McLaren , Mercedes , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités