Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
69 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
82 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
139 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
153 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
181 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
202 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
272 jours

Button conseille à Sainz d'être patient chez McLaren

partages
commentaires
Button conseille à Sainz d'être patient chez McLaren
Par :
22 août 2018 à 11:07

En 2019, Carlos Sainz relèvera un nouveau défi en rejoignant McLaren. Jenson Button lui conseille d'être patient.

Évincé de l'écurie Renault par l'arrivée de Daniel Ricciardo, Carlos Sainz n'est pas parvenu à convaincre Red Bull de lui faire confiance pour remplacer l'Australien à Milton Keynes et prend finalement la direction de McLaren, où il prendra la place en 2019 d'un Fernando Alonso qui dit au revoir à la Formule 1.

Lire aussi :

Or, McLaren est actuellement en fâcheuse posture, septième du championnat des constructeurs avec 52 points face aux 82 unités engrangées par Renault et aux 223 de Red Bull, qui est également motorisé par le Losange. Jenson Button, qui connaît bien la structure de Woking pour y avoir été titulaire de 2010 à 2016, est donc sceptique quant au choix de carrière de Sainz.

"C'est bien, mais est-ce un pas en avant ?" se demande Button. "Il courait pour l'écurie d'usine Renault, qui est très performante cette année. Il rejoint McLaren. Est-ce la bonne décision ? Je ne sais pas. Il n'avait clairement pas l'option de courir chez Renault avec l'arrivée de Daniel, donc j'imagine que c'est la bonne décision."

 

Photo de:

 

Photo de:

Le Champion du monde 2009 a remporté huit victoires avec McLaren entre 2010 et 2012, avant de connaître deux années plus difficiles, puis le calvaire de l'alliance avec Honda. L'écurie britannique peine à remonter la pente malgré ses unités de puissance Renault cette saison, d'où un certain pessimisme de la part de Button, qui conseille à Sainz d'être patient.

"Je ne pense pas que la rapidité de la voiture soit révolutionnée l'an prochain, ça va être difficile, parce qu'ils ont perdu beaucoup de terrain", poursuit l'Anglais. "C'est une grande équipe, qui a remporté de nombreux championnats du monde, donc ils trouveront le moyen de remonter. Mais cela va prendre un peu de temps, je pense. Il faut que [Sainz] comprenne, j'imagine, que ça va prendre quelques années, lors desquelles il devra travailler dur, faire sentir sa présence et faire compter son opinion, dans l'espoir de faire progresser la voiture."

Surtout, Sainz aura la lourde tâche de remplacer un double Champion du monde considéré comme l'un des meilleurs pilotes de sa génération. "Fernando a pris sa retraite, et il sait ce qu'il fait, il tire le meilleur de la voiture plus ou moins tous les week-ends. Cela va forcément être difficile de lui succéder. Mais ils n'auraient pas choisi [Sainz] s'ils ne pensaient pas qu'il en valait le coup", conclut Button, qui court désormais en Super GT et en WEC.

Propos recueillis par Jamie Klein

Article suivant
Alonso a raison de dire que la F1 est prévisible, selon Bratches

Article précédent

Alonso a raison de dire que la F1 est prévisible, selon Bratches

Article suivant

Archives - 2009 : Alonso, adversité, psychologie, paradoxes

Archives - 2009 : Alonso, adversité, psychologie, paradoxes
Charger les commentaires