Button garderait un "sentiment d'accomplissement" s'il devait se retirer

Jenson Button a connu nombre de hauts et de bas au cours de sa longue carrière F1. Enfin titré en 2009 avec Brawn Grand Prix, le Britannique a concrétisé lors de sa seule et unique occasion au volant d'une auto capable de remporter le Championnat du Monde.

Avant cela, l'Anglais s'est montré fort patient avec des teams comme Benetton (qui éprouvait son concept de moteur ouvert à 111°) ou avec BAR-Honda, avec qui il a certes collecté de nombreux podiums et sa première victoire en F1 (Hongrie 2006), mais également connu avec répétition le fond de la grille et la frustration de ne pas voir son matériel finir les courses ou évoluer en cours de saison.

Photos : La difficile saison 2007 avec Honda

Interrogé sur ce qui fut le plus difficile au cours de sa riche carrière, le N°22 hésite quelque peu au moment de choisir entre la difficulté de maintenir sa carrière à flots avant 2009, de mener une lutte pour le titre mondial ou d'essuyer les plâtres de la collaboration McLaren-Honda cette saison, bien loin du compte. Même si son palmarès lui donne de quoi espérer de meilleures positions qu'actuellement, Button trouve encore du plaisir à piloter en F1. Selon ses propres mots, la motivation réside actuellement ailleurs que dans la position à l'arrivée des GP.

Photos : 2009, la saison du titre de Jenson Button

 "Avec un équipier comme Alonso, vous appréciez le défi"

"C'est maintenant, le plus étrange", reconnait-t-il ainsi pour le site officiel de la F1. "Après avoir remporté le titre et 15 Grands Prix, vous voulez continuer à gagner car vous devenez accro à la victoire. Mais si vous vous trouvez dans la position dans laquelle nous sommes, avec un équipier comme Fernando [Alonso], c'est étrange, car vous appréciez malgré tout le défi entre équipiers".

Déjà stimulé, entre 2010 et 2012, par le fait d'avoir été associé chez McLaren à un Lewis Hamilton considéré comme la référence, Jenson Button se développe dans l'adversité. Etre associé à un Double Champion du Monde de la trempe de l'Espagnol cette année motive hautement celui qui ne place jamais de veto quant au nom de ses équipiers.

"Nous nous poussons mutuellement, et nous poussons l'équipe. C'est donc un défi excitant", assure le vétéran. "Je pense qu'avant, c'était plus compliqué : la situation était plus difficile. Je voulais me battre pour le championnat et ça a pris jusqu'en 2009 pour y parvenir. Maintenant, j'ai atteint l'objectif initial de ma vie - qui était de remporter le titre-. Et bien sûr, je souhaite encore remporter des courses et avoir une chance de jouer le titre, mais si je devais partir à la retraite aujourd'hui, j'aurais toujours un sentiment d'accomplissement".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags bar honda, benetton, brawn gp, button, mclaren