Button - "Mon héros est toujours Alain Prost"

partages
commentaires
Button -
Par : Fabien Gaillard
27 déc. 2016 à 15:00

Revenant sur les pilotes qu’il a pu admirer ou côtoyer, Jenson Button affirme que son héros demeure toujours le quadruple champion de Formule 1, Alain Prost.

Jenson Button, McLaren F1
Jenson Button, McLaren MP4-31, abandonne après un bris de sa suspension
Les tatouages de Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren marche vers le garage sous les applaudissements de son équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
Alain Prost, avec le Renault Sport F1 Team
Jenson Button et Fernando Alonso, McLaren sur la grille
Max Verstappen, Red Bull Racing et Jenson Button, McLaren F1
Jenson Button, McLaren F1 et sa petite amie Brittny Ward
Jenson Button, McLaren Honda, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Jenson Button, McLaren Honda

Même s’il n’est officiellement pas en retraite, car il dispose d’un contrat lui permettant de revenir en F1 dès 2018 si McLaren et lui le souhaitent, Jenson Button a tout de même reconnu que son année sabbatique était bien plus proche d’une fin de carrière que d’autre chose.

L’occasion, forcément, du haut de ses 305 départs, 15 victoires et de son titre mondial en 2009, de revenir sur les pilotes qui l’ont inspiré et les pilotes qu’il a côtoyé durant sa carrière. Ainsi, quand Top Gear lui demande s’il a une inspiration, une icône, sa réponse n’est pas vraiment une surprise.

"J’ai aimé Alain Prost en tant que pilote, il était mon héros, mais j’étais évidemment très jeune quand je l’ai vu courir. Ma source d'inspiration était vraiment Michael [Schumacher]. En fait, être sur la grille avec lui en 2000 était vraiment extraordinaire."

Seize ans après ses débuts, en l’an 2000 chez Williams, cela a-t-il changé ? "C’est difficile. J’ai beaucoup de respect pour des gens dans la discipline. Mais je dois dire que mon héros est toujours Alain Prost. J’ai passé beaucoup de temps avec Alain aussi, à faire du vélo."

"Et la première fois que j’ai vraiment piloté une F1, c’était dans sa voiture [la Prost AP02, fin 1999]. Donc j’ai beaucoup de super souvenirs. Je veux toujours le voir et lui demander pourquoi il a pris sa retraite. Je n'en connais pas la raison, parce que cela semblait très tôt dans sa carrière."

Hamilton et Alonso, les adversaires les plus coriaces

Au cours de sa carrière, Button a connu plusieurs équipiers et, quand il lui est demandé qui a été le plus coriace, il répond en citant les deux plus prestigieux. "En qualifications, c’est probablement Lewis [Hamilton]."

"En situation de course, Fernando [Alonso] est le plus difficile à battre… si on fait une super course, Fernando nous colle au cul, et on ne sait pas comment il est encore là. Et s’il fait une super course, il est devant vous. C’est comme s’il était toujours là, on ne peut pas s'en débarrasser."

Interrogé ensuite sur le pilote qu’il voit réussir à l’avenir, le champion du monde 2009 répond : "Daniel Ricciardo. Max [Verstappen] est un talent extraordinaire et il va, j’en suis sûr, se battre pour le championnat du monde un jour, mais j’aime la façon dont Daniel Ricciardo a haussé son niveau de jeu cette année. Il est le pilote le plus vieux [de l’équipe], le pilote le plus expérimenté, mais il ne craque pas sous la pression, et j’aime vraiment cela chez lui. Et c’est aussi un bon gars."

"Pour moi, il est le pilote dont je suis le plus proche dans la nouvelle génération. Mais il y a de plus en plus de jeunes personnalités qui arrivent dans la discipline, ce qui est super. Daniel Ricciardo est génial pour la F1. Ce sport a besoin de quelqu’un comme lui, c’est un gars qui aime s’amuser, une super personnalité, marrant, et il faut avoir cela. C’est un sport trop sérieux."

Prochain article Formule 1
Unique en F1 - La Lotus 88 à double châssis

Previous article

Unique en F1 - La Lotus 88 à double châssis

Next article

Les Formule 1 les plus victorieuses de l'Histoire

Les Formule 1 les plus victorieuses de l'Histoire