Button - Nous ne sommes plus dans les années 70

partages
commentaires
Button - Nous ne sommes plus dans les années 70
Par : Basile Davoine
10 sept. 2015 à 13:14

A l'inverse des récentes déclarations de Nico Hülkenberg, qui considère que les cockpits fermés tendraient à aseptiser la Formule 1, Jenson Button s’est dit en faveur d’une telle solution à l’avenir. 

Jenson Button, McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Test de cockpit fermé
Concept de cockpit
Mark Webber, Porsche Team
Mark Webber, Porsche Team
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley

Le Champion du Monde 2009 a lui-même admis que les drames survenus récemment l’avaient fait changer d’avis, alors qu’il ne trouvait pas cela nécessaire il y a quelques années encore. Il y a deux semaines, le décès accidentel de Justin Wilson en IndyCar a relancé les débats au sujet des cockpits fermés. Des études doivent également être de nouveau menées par la FIA, avec des concepts novateurs. 

"J’étais l’un des pilotes qui disaient "c’est la la course avec des cockpits ouverts, ce devrait rester ainsi". Mais je crois que nous avons tous eu assez maintenant, et il est temps de faire quelque chose de sérieux à ce sujet, pas seulement changer l’appui-tête", reconnait Button. "Il faut une verrière sur la voiture ou quelque chose de la sorte, car nous ne pouvons pas voir se produire de nouveau ce qui est arrivé ces dernières années." 

A ceux qui évoquent encore la tradition et la nature de la course en monoplace, plus particulièrement de la F1, Button répond désormais qu’il faut avancer avec son temps et accepter de changer les choses si cela permet d’améliorer significativement la sécurité.

"Cela ne devrait tout simplement pas arriver actuellement en sport automobile. Ce ne sont plus les années 70, nous devrions mieux le savoir. Fermer les cockpits est probablement une voie à suivre, mais évidemment cela prend du temps." 

Une évolution inéluctable?

Button est rejoint sur ce point par Mark Webber, qui court désormais en Endurance. L'Australien estime que l'arrivée de cockpits fermés est inévitable, et que la question est plutôt de savoir comment et quand le faire.

"Je suis un puriste mais je voudrais les voir fermés", admet l'ancien pilote Red Bull auprès de la BBC. "Ils retardent l'inévitable désormais. Cela viendra."

"Dans dix ans, ce sera probablement là, donc amenons ça et trouvons une manière de faire qui est élégante et sûre pour l'extraction. Il y a suffisamment d'experts pour que cela arrive."

Prochain article Formule 1
10 septembre 1978 - Le monde de la F1 perdait le grand Ronnie Peterson

Previous article

10 septembre 1978 - Le monde de la F1 perdait le grand Ronnie Peterson

Next article

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications

Massa "pas satisfait à 100%" par ses qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités