Button - "Rien ne m'effraie" pour travailler avec Alonso

Avec deux pilotes dont l'avenir est incertain et de nombreux noms qui circulent pour rejoindre le team, McLaren entretient un flou qui perdure et qui génère de nombreuses spéculations quant à son line-up 2015

Avec deux pilotes dont l'avenir est incertain et de nombreux noms qui circulent pour rejoindre le team, McLaren entretient un flou qui perdure et qui génère de nombreuses spéculations quant à son line-up 2015. Concerné par l'incertitude qui plane sur son avenir en Formule 1, Jenson Button est l'un des acteurs clés d'un marché dont sortiront deux noms seulement pour piloter une McLaren-Honda la saison prochaine.

Si le Britannique venait à conserver son baquet à Woking, il pourrait être amené à avoir pour coéquipier un certain Fernando Alonso, dont le nom revient inlassablement dès lors que l'on parle du choix de pilotes chez McLaren. Après avoir fait équipe avec Sergio Pérez puis Kevin Magnussen ces deux dernières saisons, Button ne serait pas pour autant inquiet d'une telle collaboration avec un pilote de pointe.

"Rien ne m'effraie dans le fait de travailler avec un Champion du Monde", confie à Autosport celui qui a lui-même été sacré en 2009. "J'ai travaillé avec deux Champions du Monde par le passé : Jacques Villeneuve quand j'étais jeune, et avec Lewis [Hamilton] pendant trois ans. Je ne suis effrayé par aucun coéquipier, je trouve ça excitant d'apprendre à connaitre de nouvelles personnes et la manière dont elles travaillent, car ce n'est pas toujours ce qui peut se voir de l'extérieur."

Dans sa jeunesse, Button a côtoyé Alonso en karting, avant de le retrouver chez Renault en 2002, quand l'Espagnol était pilote d'essais pour la marque au Losange. Parti chez BAR, le Britannique avait laissé sa place au natif d'Oviedo. "Je crois que c'est un formidable pilote, et je ne sais pas si c'est vrai ou pas mais il semble être intelligent, comme pour tracer son propre chemin, et il est évidemment très talentueux", reconnait Button. Mais il estime également que la vision d'un pilote vedette est forcément conditionnée par son plan de carrière. "Il y a toujours trois pilotes que les gens voient comme étant meilleurs que les autres", explique-t-il sans avancer de noms. "Je suis totalement en désaccord avec ça. Je crois qu'ils se sont retrouvés dans la bonne position au bon moment plus souvent que les autres."

Le respect de Button pour Alonso est une évidence, mais il n'y a pas de crainte. Très souvent, il a rappelé que le coéquipier qui lui avait donné le plus de fil à retordre dans sa carrière était Lewis Hamilton, qu'il considère encore aujourd'hui comme le plus rapide du plateau sur un tour.

"Je ne dirais pas que sur un tour Alonso est le plus rapide, je pense que c'est Lewis, mais je crois que dans son ensemble il est très bon", précise-t-il. Quant aux méthodes de travail de l'Espagnol, qu'il pourrait être amené à découvrir s'il forme un tandem avec lui, il préfère les découvrir plutôt que se fier aux rumeurs. "Je ne sais pas comment il travaille avec l'équipe ; il y a toujours des rumeurs – venant de cette équipe quand il était ici [chez McLaren] et de Ferrari – mais c'est un gars intelligent et il semble très technique. Il comprend une voiture de course, nous sommes sur des chemins similaires, nous comprenons comment aller d'un point A à un point B aussi vite que possible en course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Jacques Villeneuve , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Sergio Pérez , Kevin Magnussen
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités