Button - Si un enfant ne trouve pas une F1 excitante, il y a un problème

Pas épargné par la malchance et par les gros problèmes de fiabilité de l'unité de puissance Honda, Jenson Button a été durement touché par les pénalités lors des deux derniers Grand Prix.

Contraint de dépasser le quota autorisé concernant les unités de puissance (4 par pilote pour la saison), le pilote britannique a été sanctionné sur la grille de départ au Canada comme en Autriche. Sur le Red Bull Ring, comme son coéquipier Fernando Alonso, il a même écopé d'une pénalité de 25 places, l'obligeant à purger une partie de celle-ci à travers un stop-and-go pendant le Grand Prix.

Révision du système de pénalités

Au-delà de l'aspect sportif fortement impacté par de telles pénalités, Button estime que le système doit être revu car il n'est pas populaire auprès des fans, ni compréhensible.

"On prend une pénalité de 5 places pour un nouveau MGU-H et un nouveau MGU-K, et c'est très compliqué ; un enfant de 8 ans ne veut pas savoir ce que c'est, et certaines choses dans la discipline sont vraiment difficiles à comprendre", estime-t-il dans des propos relayés par The Guardian. "J'ai pris une pénalité de 25 places en Autriche et il y a seulement 20 voitures sur la grille, donc comment est-ce possible? Il y a certaines choses qui doivent être étudiées."

Cette semaine, le Groupe Stratégique s'est entendu sur une série de propositions pour les saisons 2015, 2016 et 2017, notamment pour revoir entièrement le système de pénalités autour des unités de puissance. Un assouplissement est même prévu dès cette saison. 

Le Groupe Stratégique offre un moteur supplémentaire à Honda!

Button serein pour l'horizon 2017

Dans un contexte où la F1 est la cible de nombreuses critiques à plusieurs niveaux, Button juge nécessaire de simplifier certains aspects et de retrouver des fondamentaux. Il se montre néanmoins optimiste par rapport aux changements évoqués pour 2017, notamment pour rendre les monoplaces plus rapides et plus spectaculaires.

"La critique sera toujours là, mais on doit faire en sorte qu'elle ne nous échappe pas", prévient-il. "La Formule 1 est le pinacle du sport automobile et si un enfant ne trouve pas une monoplace de F1 excitante, c'est qu'il y a quelque chose de mauvais."

"Quand j'étais enfant, la F1 était le pinacle en raison de l'odeur, la vitesse, les personnalités, et cela doit toujours être présent. Nous devons être très prudents avec la manière dont la discipline évolue, mais les changements que je vois sont positifs."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button
Type d'article Actualités
Tags avenir, jeunesse, pinacle, spectacle