Button - Souvenirs des débuts et d’un Ralf Schumacher geignard !

Jenson Button est une nouvelle fois le vétéran du plateau F1 cette saison, avec plus de GP au compteur que n’importe quel autre pilote de la grille.

Button - Souvenirs des débuts et d’un Ralf Schumacher geignard !
Jenson Button, McLaren Honda
Jenson Button
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Ralf Schumacher
Jenson Button, McLaren Honda
Jenson Button, McLaren avec les médias

L’Anglais a connu une riche carrière de 16 ans au sommet et possède en 2016 avec une motivation toujours intacte, qu’il espère néanmoins préservée au terme de l’année par un package McLaren Honda lui permettant de retrouver un rang devant être le sien.

Le Champion du monde 2009 se remémore l'instant particulier lors duquel il fut informé de sa promotion en F1 en tant que titulaire avec l’équipe Williams, en 2000.

"Ce fut un moment chargé d’émotion", se rappelle Jenson Button pour le magazine F1 Racing. "C’est bien entendu Frank Williams qui m’a informé et c’était 20 minutes avant l’annonce mondiale de mon arrivée comme équipier de Ralf Schumacher. Il a dit : 'Jenson, nous avons décidé de nous lancer avec toi et tu vas courir pour nous cette année'".

Sa première rencontre avec celui qui allait être son équipier fut en soi représentative de l’impression laissée par celui-ci à beaucoup de monde en F1.

"Et puis, Ralf est arrivé", se souvient Button. "Il était en train de geindre à propos du fait qu’on ne l’avait pas pris à l’hôtel et que si on ne venait pas le ramasser la prochaine fois, il ne viendrait pas au circuit, et je me suis dit 'Oh mon Dieu'! Frank lui a dit : Ralf, Jenson va piloter à tes côtés la saison à venir. Ralf a dit : Oui, je sais qui c’est..."

L’émotion de Papa Schtroumpf !

C’est par la suite avec sa famille que le rookie a pu partager sa joie. "Je suis sorti et j’ai vu mon père et nous avons tous les deux fondu en larmes. J’ai appelé ma mère mais je suis tombé sur son répondeur – je crois que c’est la seule fois je suis tombé dessus, et elle était dégoûtée- !. Ce fut une journée incroyablement chargée en émotions"

Peu préparé en arrivant dans le grand bain de la F1 à Melbourne, Button a marqué les esprits très rapidement avec Williams, mais admet aujourd’hui bien volontiers qu’il était très loin d’être le pilote qu’il est aujourd’hui avec son bagage de 287 GP.

"Le plus amusant est qu’après, nous n’avons pas vraiment fait de tests avant la première course. Il avait neigé pendant deux jours juste après l’annonce. Je n’avais encore que 19 ans et j’avais piloté trois F1 [avec Prost et McLaren]. Je sais que ce n’est plus vraiment si jeune que ça, mais je me souviens avoir eu mon anniversaire pendant les tests. Techniquement, je n’avais aucune idée de ce que je faisais ! Côté ingénierie, j’étais terrible, mais je pense qu’ils ont réalisé que malgré mon inexpérience en F1, je pouvais vite apprendre…"

Interrogé sur ce qui le maintient encore dans le sport après toutes ces années, la réponse de Button fuse de manière catégorique.

"Parce que je suis encore foutrement bon là-dedans !", s’exclame-t-il. "Parce que je suis encore chaud comme la braise ! Et parce que j’adore ça, que j’adore la course et que je crois en cette équipe. Bien entendu, j’ai pensé à arrêter. Mais j’ai la conviction que nous pouvons encore faire de bonnes choses ensemble dans le futur…"

partages
commentaires
Le circuit de Jacarepaguá démoli pour les JO de Rio

Article précédent

Le circuit de Jacarepaguá démoli pour les JO de Rio

Article suivant

Massa - Le Halo doit être testé de façon adéquate

Massa - Le Halo doit être testé de façon adéquate
Charger les commentaires