Un calendrier de 23 Grands Prix en péril
Prime
Formule 1 Analyse

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Par :

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

La plupart des spécialistes pensent que Singapour ne sera que la première des nombreuses courses qui seront supprimées du calendrier dans les semaines à venir. Le patron de la F1, Stefano Domenicali, et son équipe s'efforcent de jongler avec les courses, tout en tenant compte des mesures prises par les différents gouvernements pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L'année dernière, face au défi sans précédent créé par une crise sanitaire inédite, la F1 a réussi à organiser une saison de 17 courses. L'ancien patron de la F1, Chase Carey, a toujours affirmé qu'un calendrier "normal" serait de retour en 2021. Avant de céder les rênes à Domenicali, il a proposé un programme record de 23 courses.

Grâce aux programmes de vaccination dans le monde entier, il était attendu que l'impact du COVID-19 diminuerait au fil de l'année. L'accent a davantage été mis sur le taux de remplissage des courses, un facteur crucial pour déterminer le montant que les promoteurs seraient prêts à payer pour accueillir la F1. Le Grand Prix d'Azerbaïdjan du week-end dernier fut la sixième manche organisée cette année, et les événements à venir en Europe semblent être relativement sûrs (en témoigne le Grand Prix de France, qui accueillera 15 000 spectateurs par jour).

partages
commentaires

L'étendue des dégâts de Verstappen en Hongrie

Selon Christian Horner, à la tête de Red Bull Racing, Max Verstappen a rallié l'arrivée du Grand Prix de Hongrie avec moins d'appui que la Haas de Mick Schumacher.

Russell ému aux larmes par ses premiers points avec Williams

Classé huitième du Grand Prix de Hongrie, George Russell a conjointement signé son meilleur résultat en Formule 1 et inscrit ses premiers points au volant d'une Williams.

Brawn fait l'éloge de la "défense musclée" d'Alonso contre Hamilton

Ross Brawn, directeur de la F1, estime que les gestes défensifs de Fernando Alonso au Grand Prix Hongrie sont restés fair-play malgré les complaintes de Lewis Hamilton sur le pilotage de son adversaire.

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Pour Ferrari, la course de Carlos Sainz s'est jouée au stand

Selon la Scuderia Ferrari, Carlos Sainz a été pénalisé par les arrêts dangereux de plusieurs équipes au GP de Hongrie de F1.

Williams se sépare de Dan Ticktum

Williams a annoncé avoir mis fin au contrat de Dan Ticktum, pilote de développement et membre du programme des jeunes pilotes de l'écurie britannique.

La pénalité de Vettel a hissé Räikkönen et Alfa Romeo dans les points

La pénalité de Sebastian Vettel a permis à Kimi Räikkönen de marquer un point précieux en terminant dixième du GP de Hongrie, mais Alfa Romeo a perdu la huitième place du championnat.

Ferrari doit remplacer le moteur de Leclerc

Charles Leclerc se rapproche d'une pénalité sur la grille après que Ferrari a découvert que son moteur avait été endommagé lors de l'accident avec Lance Stroll au départ du Grand Prix de Hongrie.

Russell : N'inscrire aucun point ne serait pas un échec pour Williams

Article précédent

Russell : N'inscrire aucun point ne serait pas un échec pour Williams

Article suivant

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés
Charger les commentaires