Un calendrier de 23 Grands Prix en péril
Prime
Formule 1 Analyse

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Par :

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

La plupart des spécialistes pensent que Singapour ne sera que la première des nombreuses courses qui seront supprimées du calendrier dans les semaines à venir. Le patron de la F1, Stefano Domenicali, et son équipe s'efforcent de jongler avec les courses, tout en tenant compte des mesures prises par les différents gouvernements pour lutter contre la pandémie de Covid-19. L'année dernière, face au défi sans précédent créé par une crise sanitaire inédite, la F1 a réussi à organiser une saison de 17 courses. L'ancien patron de la F1, Chase Carey, a toujours affirmé qu'un calendrier "normal" serait de retour en 2021. Avant de céder les rênes à Domenicali, il a proposé un programme record de 23 courses.

Grâce aux programmes de vaccination dans le monde entier, il était attendu que l'impact du COVID-19 diminuerait au fil de l'année. L'accent a davantage été mis sur le taux de remplissage des courses, un facteur crucial pour déterminer le montant que les promoteurs seraient prêts à payer pour accueillir la F1. Le Grand Prix d'Azerbaïdjan du week-end dernier fut la sixième manche organisée cette année, et les événements à venir en Europe semblent être relativement sûrs (en témoigne le Grand Prix de France, qui accueillera 15 000 spectateurs par jour).

partages
commentaires

Ferrari, Sainz et Leclerc en essais du côté de Fiorano

La Scuderia Ferrari va lancer ces prochains jours les préparatifs de sa saison 2022 de F1, avec le retour en piste de ses pilotes titulaires, Carlos Sainz et Charles Leclerc, à Fiorano.

Les ailerons flexibles plus durs à exploiter mais encore ambigus ?

D'après James Key, les ailerons flexibles "deviendront probablement une sorte de problème en 2022" mais la nouvelle réglementation technique rendra plus difficile d'exploiter cette flexibilité.

Latifi : La flexibilité m'aidera à progresser en 2022

Alors qu'il s'apprête à disputer sa troisième saison en Formule 1, Nicholas Latifi affirme que la flexibilité et la capacité d'adaptation seront des qualités essentielles pour poursuivre sa progression chez Williams.

Avoir travaillé avec Bottas en F3, un avantage selon Vasseur

Il y a plus de dix ans, Frédéric Vasseur avait Valtteri Bottas dans son écurie en formules de promotion. Le Français juge que cela sera un facteur positif en 2022.

Pourquoi la F1 espère ne pas répéter les erreurs de 2009

La Formule 1 ambitionne d'améliorer le spectacle en course avec une réglementation technique repensée. Ce n'est pas une première et la dernière fois, en 2009, les choses ne se sont pas passées comme prévu...

Le feedback de Verstappen a accéléré les progrès de Honda

Masashi Yamamoto, à la tête du programme F1 de Honda, a désigné Max Verstappen comme l'un des principaux responsables du retour du motoriste japonais au premier plan en catégorie reine.

Red Bull : "Quand Ferrari va nous écraser à la première course…"

La lutte pour le titre 2021 va-t-elle coûter cher à Red Bull et à Mercedes ?

Ricciardo se réjouit du retour de la rivalité McLaren-Ferrari

Selon Daniel Ricciardo, le nouveau chapitre de la rivalité historique entre McLaren et Ferrari, qui a commencé à s'écrire en 2021, constitue une "histoire cool" pour la Formule 1 et ses fans.

Formule 1
23 janv. 2022
Russell : N'inscrire aucun point ne serait pas un échec pour Williams
Article précédent

Russell : N'inscrire aucun point ne serait pas un échec pour Williams

Article suivant

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés
Charger les commentaires