Campos - "Alonso était dans une équipe Ferrari décapitée"

partages
commentaires
Campos -
17 févr. 2015 à 13:15

Revenu chez McLaren après une aventure de cinq années sans titre avec Ferrari, Fernando Alonso a déclenché en fin d'année dernière un transfert qui a fait couler beaucoup d'encre

Revenu chez McLaren après une aventure de cinq années sans titre avec Ferrari, Fernando Alonso a déclenché en fin d'année dernière un transfert qui a fait couler beaucoup d'encre. En quittant la Scuderia pour rejoindre un projet naissant entre McLaren et Honda, l'Espagnol a fait un choix audacieux à court terme, mais qu'il faudra juger sur la durée.

Ancien pilote et également instigateur du projet HRT en 2010, Adrian Campos, qui dirige entre autres aujourd'hui une équipe en GP2, estime qu'il est important de respecter le choix de carrière d'Alonso. En premier lieu parce que la volonté du pilote espagnol de quitter la Scuderia ne peut pas être jugée sans avoir connaissance de tous les éléments internes.

"Honnêtement, je crois que nous devons tous respecter la décision prise par Fernando. Il est le seul à avoir toutes les informations", souligne Campos dans les colonnes de AS. "La seule chose que je peux dire, c'est qu'il a vécu une mauvaise période dans une équipe Ferrari complètement décapitée, avec des problèmes majeurs pour Montezemolo qui est finalement parti, et des patrons qui ne connaissaient pas la course automobile et ont montré une grande incapacité à former un groupe de personnes travaillant dans la même direction."

Et Campos d'insister, sans le citer, sur la responsabilité de Ferrari d'avoir placé à sa tête Marco Mattiacci en 2014 : "Malheureusement, Fernando n'avait pas un formidable patron comme Todt, ou une figure technique imposant le respect comme Ross Brawn, ce qui était le cas pour Schumacher."

Alors que Ferrari se restructure de fond en comble pour repartir sur de nouvelles bases avec Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel, Campos est convaincu que le choix d'Alonso de s'engager avec McLaren-Honda est légitime compte tenu de l'envergure et de la solidité du projet.

"Le mariage entre Ferrari et Alonso était rompu, alors que Honda a gagné de nombreux titres même s'il est vrai que leur dernier projet était désastreux", note-t-il. "Mais le travail de Honda est désormais planifié avec McLaren, et le budget qu'ils vont avoir est une information qui est entre les mains de Fernando, avec laquelle il aura pris la bonne décision. Chacun peut dire ce qu'il veut, mais je crois que nous devrions respecter sa décision et attendre de voir ce qui arrivera."

Article suivant
Apple iCar - Mythe ou ambitieux projet en devenir?

Article précédent

Apple iCar - Mythe ou ambitieux projet en devenir?

Article suivant

Red Bull et Kvyat feront encore connaissance à Barcelone

Red Bull et Kvyat feront encore connaissance à Barcelone
Charger les commentaires
Be first to get
breaking news