Carburant - Ferrari et Mercedes sous haute surveillance à Shanghai

A partir de ce week-end à Shanghai, la FIA va renforcer le contrôle du débit de carburant sur les monoplaces. Une mesure qui fait suite à des doutes sérieux entourant un possible contournement des règles par Mercedes et Ferrari lors des deux premiers Grand Prix.

Depuis l'année dernière et l'introduction des nouvelles unités de puissance, il est interdit de rouler en utilisant un débit supérieur à 100kg/h. Une limite scrutée de près grâce à la présence d'un débitmètre commun à toutes les monoplaces et imposé par la FIA. Un capteur qui n'avait pas manqué de défrayer la chronique en Australie la saison dernière, menant à la disqualification de Daniel Ricciardo.

Depuis quelques semaines, la FIA suspecterait des équipes, plus particulièrement Mercedes et Ferrari, de parvenir à utiliser un débit plus important, tout en restant en conformité avec le règlement via le contrôle du débitmètre. Les astuces utilisées permettraient ainsi d'exploiter davantage de puissance moteur, sans pour autant que la mesure effectuée par la FIA ne puisse être déclarée illégale.

La presse espagnole confirme que les instances ont donc décidé de placer de nouveaux capteurs sur les monoplaces pour suivre de près la situation. Ils seront utilisés dès ce week-end à Shanghai pour obtenir davantage de détails sur les consommations et débits de carburant des équipes. 

Vidéo : Inside GP, votre présentation du GP de Chine !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags débitmètre, ferrari, fia, mercedes