Formule 1
20 juin
-
23 juin
Événement terminé
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
33 jours
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
40 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
53 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
68 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
75 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
89 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
103 jours

La F1 travaille "d'arrache-pied" sur des carburants synthétiques

partages
commentaires
La F1 travaille "d'arrache-pied" sur des carburants synthétiques
Par :
11 août 2019 à 07:33

La Formule 1 va agir dans les mois qui viennent pour mettre en avant son aspect écologique et va pousser vers des carburants synthétiques par la suite, car la discipline souhaite se donner des objectifs en termes de développement durable.

Chase Carey a révélé que la Formule 1 allait lancer une compagne de communication mettant l'accent sur l'efficacité des moteurs actuels. En plus, la mise en place d'un objectif spécifique de réduction des émissions carbone à l'avenir, grâce à des carburants synthétiques, est déjà en discussion avec les écuries et les fournisseurs actuels de la discipline. Cette direction peut apparaître comme une réponse inéluctable à la dynamique dont bénéficie la Formule E en promouvant la durabilité écologique.

"Une de nos priorités, et nous allons faire plus de choses à l'automne, est vraiment une histoire de la F1 qui n'est pas racontée", a déclaré Carey lors d'une réunion avec des analyses financiers. "Ce sont les progrès que nous avons réalisés jusqu'à présent en matière de durabilité."

Lire aussi :

"Le moteur hybride qui a été lancé il y a quelques années a été un incroyable pas en avant en termes d'économie de carburant, tout en conservant la puissance. Et nous travaillons d'arrache-pied sur des choses telles que des carburants synthétiques, des biocarburants, des carburants à base d'hydrogène, avec l'industrie pétrolière tout entière. Et je pense que vous verrez que d'ici la fin de l'année, la question de la durabilité va devenir beaucoup plus centrale."

"C'est une partie de notre histoire, et en fait quelque chose dont nous avons discuté en privé avec nombre de nos partenaires, et ils sont enthousiasmés par cela. Et je pense qu'il s'agit d'une reconnaissance honnête du fait que la question environnementale est importante pour tout le monde, et une grande partie des progrès à faire consiste à savoir comment réduire les émissions de carbone du moteur à combustion. Cela peut être aussi important que tout ce qui existe."

"Nous aurons également d'autres initiatives sur le plan des progrès environnementaux autour de nos événements. Donc c'est une histoire multidimensionnelle. Mais je pense que l'aspect dans lequel nous déployons une énergie particulière est le niveau de réduction et les objectifs de diminution des émissions de carbone avec le moteur à combustion, et je pense que cela a plus d'avantages que tout autre chose pour nous."

Lire aussi :

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, a récemment insisté pour dire que le championnat devait s'engager sur la route de la durabilité. "Tout devient durable, neutre en CO2. Les jeunes générations ne sont pas vraiment intéressées par les V12. Cela doit être pris en compte. Nous avons les moteurs les plus efficaces, les plus puissants, les plus performants dans ces voitures et la technologie a fait de ces monoplaces de fantastiques machines high tech. Et cette même haute technologie va dans les voitures de route. Je ne pense que l'on puisse revenir en arrière."

Plus prosaïquement, un éventuel passage à des carburants synthétiques forcerait les écuries à s'assurer que leur matériel est compatible. "C'est le genre de tests que nous faisons régulièrement", a déclaré le directeur technique de Racing Point, Andy Green. "La compatibilité du carburant est une chose importante pour nous, tout ce que le carburant touche est testé dans notre laboratoire de recherche et développement."

"S'il s'avère que c'est un problème pour un certain matériau, alors ce sera un problème pour tout le monde, parce que nous avons tendance à utiliser des matériaux communs dans et autour des réservoirs, des conduites et des raccords. Je ne m'attends pas à ce que ce soit un gros problème."

Article suivant
C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire

Article précédent

C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire

Article suivant

Vettel : Ferrari est "loin" de son ambition de contrôler les courses

Vettel : Ferrari est "loin" de son ambition de contrôler les courses
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Soyez le premier à recevoir toute l'actu