Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
30 jours

Aucune annonce de calendrier définitif ne sera précipitée

partages
commentaires
Aucune annonce de calendrier définitif ne sera précipitée
Par :
3 juin 2020 à 13:08

La F1 ne devrait pas boucler son calendrier avant la fin du mois de juin, de sorte à éviter une précipitation pour trouver de nouvelles dates aux Grands Prix qui ont été reportés.

La pandémie de COVID-19 a forcé la F1 à reporter et annuler les dix premières courses de la saison, mais il a été confirmé hier que les huit premières manches se dérouleraient en Europe et à huis clos, entre le 5 juillet et le 6 septembre. La F1 a assuré que d'autres Grands Prix viendraient se greffer à cette liste, notamment au Moyen-Orient, en Asie et sur le continent américain, pour atteindre le nombre voulu de 15 à 18 courses, mais Chase Carey ne veut pas précipiter l'annonce du calendrier complet.

"Nous n'allons pas donner de date limite", a déclaré le PDG de la F1 lors d'une interview pour le site officiel. "Avec le dynamisme de la situation, une date limite créerait de la pression, ce qui ne serait pas une bonne chose pour la situation, donc nous visons un objectif. Et cet objectif serait que fin juin, sans forcément boucler le calendrier, nous en ayons une vision. Nous savons ce que nous aimerions faire. Nous avons d'autres options si certaines choses ne se réalisent pas. Nous nous attendons à ce que certaines courses qui sont au calendrier ne puissent pas se dérouler. Mais nous avons clairement des options."

Lire aussi :

Le calendrier revu doit normalement incorporer les courses en Azerbaïdjan, en Russie, au Japon, au Vietnam, aux États-Unis, au Mexique, au Brésil, à Bahreïn et à Abu Dhabi, et l'objectif de la F1 serait d'aller en Asie en septembre et octobre, avant de passer sur le continent américain pour terminer par Bahreïn et Abu Dhabi en fin de saison. Le Grand Prix du Mexique souhaite, quant à lui, conserver sa date du 1er novembre. Des doutes existent pour Suzuka, puisque le promoteur de l'événement a annulé le GP moto qu'il organise normalement à Motegi. Par ailleurs, la situation du Grand Prix de Singapour, dont l'organisateur a assuré qu'il ne courrait pas sans public, et du GP du Canada, semble mal engagée. Pour Chase Carey, l'essentiel est de s'assurer que les manches reprogrammées puissent offrir au paddock de la F1 des conditions sanitaires parfaites.

"Nous voulons nous assurer que nous faisons les choses de la bonne manière mais actuellement, la sécurité est la priorité. Nous voulons nous assurer que nous le faisons en ayant compris autant que possible ce qui est demandé, quels sont les problèmes que nous rencontrons, et qu'il ne faut pas précipiter nos décisions avant de les prendre de la bonne manière. Nous sommes en terrain inconnu. Nous continuons à manquer de visibilité au-delà d'un certain cadre temporel. Nous sommes impliqués aux côtés de nos promoteurs, nous sommes engagés dans des discussions actives avec eux et tous ont le même manque de visibilité."

Article suivant
Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Article précédent

Sauber a pris contact avec Räikkönen dès 2017

Article suivant

Selon Mercedes, la FIA ne croyait pas le DAS réalisable

Selon Mercedes, la FIA ne croyait pas le DAS réalisable
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Emmanuel Touzot