La F1 répond aux critiques "étranges" des promoteurs

partages
commentaires
La F1 répond aux critiques
Par :
5 févr. 2019 à 16:44

Une semaine après le communiqué rédigé par plusieurs promoteurs pour critiquer la stratégie de Liberty Media, Chase Carey a pour la première fois évoqué le sujet, considérant qu'il s'agit avant tout d'une manœuvre isolée de la part de quelques-uns.

Le président de la Formule 1 est revenu sur cette méthode de communication à ses yeux "un peu étrange". Le communiqué qui a mis le feu aux poudres faisait suite à une rencontre entre certains promoteurs membres de la FOPA (Association des promoteurs de Formule 1), avant même une réunion prévue avec Liberty Media, qui a eu lieu mardi dernier à Londres.

Dans ce communiqué, la FOPA réclamait notamment davantage de collaboration et de clarté de la part de Liberty Media, tout en critiquant le passage de plus en plus fréquent de la F1 sur des chaînes de télévision payantes dans de nombreux pays. Surtout, le courroux semblait trouver son point de départ dans les négociations pour un futur Grand Prix de Miami, celles-ci évoquant un business model loin des standards connus jusqu'ici, qui contraignent les organisateurs à débourser des sommes colossales pour accueillir une épreuve.

Lire aussi :

Dans la foulée du communiqué, certains pays ont publiquement pris leurs distances, notamment la Russie et le Mexique. Ce mardi, le Grand Prix d'Azerbaïdjan a quant à lui annoncé une prolongation de contrat jusqu'en 2023, renforçant à son tour la position de Liberty Media.

En guise de réponse, Chase Carey a assuré que les trois problématiques soulevées par la FOPA avaient été réglées dès la réunion du mardi 29 janvier, dans un contexte étonnant. Entre les lignes, le patron de la F1 laisse également entendre une manœuvre isolée de la part de quelques promoteurs seulement.

"En réalité, personne n'en a parlé", s'étonne Carey auprès d'ESPN. "Ils ont juste mis ça dans leur communiqué de presse, ce qui était un peu étrange. J'ai trouvé ça étrange car ils ont fait ça la veille [de la réunion]. Nous avions déjà organisé une journée pour parler des initiatives et ils – enfin, seulement quelques personnes – ont sorti un communiqué de presse disant que nous devions discuter des initiatives. C'est ce qu'il y avait de plus étrange."

Liberty Media revendique un soutien majoritaire

Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group

Au calendrier 2019 de la Formule 1, cinq Grands Prix ont un contrat qui arrive à échéance, parmi lesquels la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne et le Mexique. Chase Carey assure ne pas être surpris par certaines critiques de la part de quelques promoteurs, mais évoque une réunion "incroyablement positive".

"J'ai trouvé qu'il y avait un énorme soutien de la part d'une grande majorité, et ils ont une grande reconnaissance pour ce que nous faisons", ajoute-t-il. "Le fait que certains aient voulu trouver quelque chose dont il fallait se plaindre, c'est la vie. Ça ne changera pas ce que nous faisons. Ils estiment que la F1, pour eux et de manière générale, est dans une bien meilleure situation qu'il y a quelques années et qu'elle va dans la bonne direction."

Chase Carey conclut en assurant que la F1 n'ira pas chercher à organiser de nouveaux Grands Prix "aux dépens de ceux qui existent déjà", même si cela ne ferme pas totalement à la porte à des projets inédits, tels le Vietnam dès 2020. Pour les négociations en cours avec les promoteurs désireux de rempiler, aucun commentaire public ne sera fait.

"Nous en parlerons quand ce sera fait", martèle Carey. "Dans ce sport, on dirait qu'on aime bien discuter. Discutons d'abord, agissons ensuite. Il y a des problèmes que nous devons résoudre, et il y a d'autres [promoteurs] qui se montrent offensifs quant à leur volonté de faire partie du calendrier, mais nous n'avons pas beaucoup de places."

Article suivant
Brabham a écarté un retour de son nom en F1

Article précédent

Brabham a écarté un retour de son nom en F1

Article suivant

Gasly présente le casque de sa première saison avec Red Bull

Gasly présente le casque de sa première saison avec Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news