Carlos Sainz Jr - Monter en F1 avec ou sans Red Bull

Carlos Sainz Junior a mené avec brio la mission qui lui avait été confiée par Red Bull : remporter le titre Formule Renault 3

Carlos Sainz Junior a mené avec brio la mission qui lui avait été confiée par Red Bull : remporter le titre Formule Renault 3.5 2014, pour pouvoir envisager le pas suivant dans sa carrière.

Certainement le plus médiatisé des jeunes hommes faisant partie du programme junior Red Bull depuis de longs mois, Sainz a cependant été successivement dépassé pour une place en F1 par Daniil Kvyat puis Max Verstappen, respectivement issus du GP3 et de la F3 EuroSeries.

Avec un titre majeur en monoplace comme Jean-Eric Vergne et Daniel Ricciardo avant lui, Sainz a désormais coché les cases nécessaires pour convaincre le Taureau Rouge que le moment de l'ascension vers la F1 est venu. Un volant demeure à attribuer chez Toro Rosso, et l'Espagnol ne pense qu'à celui-ci.

J'ai tout mis sur la table

Le Champion 3.5 de l'an dernier, Kevin Magnussen, a lui aussi prouvé faire l'affaire chez McLaren, ce qui ne peut qu'encourager le fils de l'ex-champion du monde WRC.

"J'ai tout mis sur la table en termes de résultats et de chiffres", explique-t-il au site Crash. "Maintenant, il faut juste attendre. Mon rêve est de devenir pilote Toro Rosso. Cela ne fait aucun doute, après cinq ans au sein du programme; la première chose que je veux est de rendre à Red Bull tout ce qu'ils m'ont donné, avec de bons résultats en F1".

Vettel parti, Daniil Kvyat a déjà été promu chez Red Bull Racing, pour sa seconde saison en F1 seulement. De l'aveu même de Franz Tost, Directeur d'Equipe Toro Rosso, Jean-Eric Vergne, initialement écarté, refait partie des considérations du team afin d'apporter une référence et des repères pour Verstappen et le management l'an prochain. Mais Toro Rosso a déjà aligné deux rookies en même temps dans le passé, et Sainz conserve une occasion réaliste de décrocher le Graal.

"Je n'ai jamais parlé à quelqu'un de chez Red Bull concernant le volant Toro Rosso", détaille-t-il, en référence à la promotion surprise, cet été, de Max Verstappen. "Je ne savais pas auparavant qu'ils avaient choisi Max, mais je préfère que ce soit comme ça; je n'aime pas parler de ça avec eux".

Maintenir la dynamique, avec ou sans Red Bull

S'il venait à ne pas être élu pour le baquet Toro Rosso 2014, Sainz admet qu'il se verrait contraint de reconsidérer son parcours avec le fabricant de boissons.

"Il faudrait que je trouve mon propre chemin, et je devrais faire les choses différemment", admet-il, conscient que Jean-Eric Vergne, Sébastien Buemi ou Jaime Alguersuari ont eux aussi avant lui eu à passer d'un soutien total de la marque à une recherche de volant sans la puissance du réseau. "On ne devient pas Champion World Series tous les ans, et je dois maintenir cette dynamique. Si cela ne vient pas, je vais devoir le faire moi-même".

Selon Sainz, l'autre candidat le plus probable pour le volant Toro Rosso n'est ni Vergne, ni Pierre Gasly, mais Alex Lynn, qui domine le championnat GP3 cette saison.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Sébastien Buemi , Daniel Ricciardo , Jaime Alguersuari , Jean-Éric Vergne , Kevin Magnussen , Daniil Kvyat , Max Verstappen , Alex Lynn , Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Toro Rosso
Type d'article Actualités