Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Sainz : Les teams de F1 sont plus différents qu'il n'y paraît

partages
commentaires
Sainz : Les teams de F1 sont plus différents qu'il n'y paraît
Par :
28 août 2019 à 18:28

McLaren est la troisième écurie connue par Carlos Sainz en Formule 1 après Toro Rosso et Renault, et selon lui, les différences entre les différentes équipes sont sous-estimées.

Carlos Sainz a rejoint la Formule 1 en 2015 chez Toro Rosso et a participé à 56 Grands Prix avec la petite Scuderia, avant de rejoindre Renault fin 2017 pour 25 courses. En 2019, l'Espagnol a de nouveau intégré une nouvelle écurie, à savoir McLaren, avec à la clé le même processus d'adaptation à un nouvel environnement et à de nouvelles têtes. Un processus qu'il n'estime pas apprécié à sa juste valeur, en témoignent d'après lui les difficultés de Daniel Ricciardo chez Renault, de Pierre Gasly chez Red Bull et dans une moindre mesure de Charles Leclerc chez Ferrari.

Lire aussi :

"Ces équipes sont très différentes", déclare Sainz sur Toro Rosso, Renault et McLaren. "Bien plus différentes que ce qu'imaginent les gens. Et les voitures se comportent de façon bien plus différente que ce que pensent les gens. C'est pourquoi l'on voit que tous les pilotes ont besoin de quelques courses pour s'adapter à une écurie, à une voiture. On l'a vu avec Ricciardo cette année, avec Pierre, avec tous les pilotes qui ont changé d'équipe… Leclerc au début de l'année. Il faut un peu de temps pour trouver les secrets ; les équipes travaillent différemment dans tous les domaines."

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12

Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12

Photo de: Sutton Images

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS17

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS17

Photo de: Sutton Images

"Cela prend donc du temps, et les gens sous-estiment la quantité de performance que l'on peut extraire d'un package quand on est là depuis plus d'un an. La performance que je tirais d'une Toro Rosso, qui pour moi n'a jamais été la meilleure voiture du milieu de tableau – compétitif comme je l'ai parfois été en 2016, 2017, ce n'était que parce que je connaissais mon package et je savais comment l'exploiter. On voit Pérez [chez Racing Point], on voit Verstappen désormais avec Red Bull, on voit Hamilton avec Mercedes. C'est la conséquence quand on passe un peu de temps avec une équipe et qu'on sait comment exploiter cette voiture à la limite."

Il n'empêche que Sainz impressionne de par sa constance en cette saison 2019, ayant marqué 58 points sur les neuf derniers Grands Prix, ce qui lui permet de talonner Pierre Gasly au classement général. Pourtant, à en croire l'intéressé, le meilleur reste à venir. Il est vrai qu'en qualifications, c'est le rookie Lando Norris qui a l'avantage.

"J'ai le sentiment d'avoir encore une grande marge d'amélioration, tout comme la voiture, sans oublier le fait de la régler un peu plus à ma préférence. Nous testons encore beaucoup de choses tous les vendredis, juste pour voir quelle direction j'aime, entre autres. Mais c'est un processus lent. Ce que je veux dire, c'est qu'il est question d'années, vous voyez ? Plus on passe d'années dans une écurie, plus on apprend au sujet de la voiture et de l'équipe, de ceux qui la composent, de la manière dont on peut tirer le meilleur de chaque personne. J'imagine que c'est comme n'importe quel autre travail au monde", conclut Sainz.

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Article suivant
Pirelli nie tout favoritisme envers Mercedes

Article précédent

Pirelli nie tout favoritisme envers Mercedes

Article suivant

F1 : Les horaires RSI, Sky et Canal+ TV pour le week-end du GP de Belgique

F1 : Les horaires RSI, Sky et Canal+ TV pour le week-end du GP de Belgique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Toro Rosso Boutique , Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel