Carton plein pour Rosberg, qui se méfie toujours de Hamilton

Après un départ maîtrisé et, comme souvent, hors du grabuge, Nico Rosberg a tranquillement remporté sa quatrième course en quatre Grand Prix et est plus que jamais solide leader du Championnat du monde de Formule 1.

Carton plein pour Rosberg, qui se méfie toujours de Hamilton
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mène au départ
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 mène derrière la voiture de sécurité
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07 devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H et Valtteri Bottas, Williams FW38
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team

Difficile de voir ce qui pourrait perturber l’hégémonie et la réussite de l’Allemand en ce début de saison, lui qui a signé à Sotchi sa quatrième victoire consécutive et compte désormais 100 points au classement, soit 43 unités d'avance sur son dauphin.

Son départ en première place lui a offert de l’oxygène alors que dans le premier virage, les courses des Red Bull et de la Ferrari de Sebastian Vettel étaient irrémédiablement gâchées. Après la voiture de sécurité, Rosberg n'a eu qu'à gérer, ce qu'il a réussit, pour offrir à Mercedes une 10e victoire consécutive.

Celui qui a remporté en Russie son 18e GP en carrière était tout sourire sur le podium, où il retrouvait Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen, et Martin Brundle qui jouait le rôle de l'intervieweur : "Le weekend a été génial. La voiture a été fantastique en qualifications et en course. Je suis très heureux. Merci à tous, notamment aux Russes qui sont venus, la F1 se développe ici et l'ambiance était géniale. C'était un beau weekend."

Malgré une avance très confortable, il s'est offert le meilleur tour de la course dans les dernières boucles du GP : "J'aime le faire pour la concentration, j'aime continuer, car si je ralentis, je fais des erreurs. Je suis allé à fond du début à la fin."

Il a tenu à saluer la remontée de son équipier, qui s'élançait du 10e rang : "Beau travail de Lewis qui est remonté à la deuxième place si vite. J'étais toujours conscient de ce qu'il faisait et j'ai essayé de maintenir un écart aussi grand que possible."

Malgré une grande avance et un carton plein au Championnat, il se méfie toujours de Hamilton : "Ce ne sont que quatre courses sur 21, Lewis va revenir. Il est plus motivé que jamais. J'attends l'Espagne avec l'impatience, nous allons essayer de gagner à nouveau."

partages
commentaires
Championnat - Les classements après la Russie

Article précédent

Championnat - Les classements après la Russie

Article suivant

Hamilton - "J'ai encore eu un problème moteur"

Hamilton - "J'ai encore eu un problème moteur"
Charger les commentaires