Caterham en manque de souffle

Comme hier, l'écurie Caterham peut se targuer d'avoir fait son travail le mieux possible en terminant la course devant Marussia et HRT, aux seizième et dix-septième places

Comme hier, l'écurie Caterham peut se targuer d'avoir fait son travail le mieux possible en terminant la course devant Marussia et HRT, aux seizième et dix-septième places.

Mais l'équipe de Tony Fernandez manque d'endurance car si elle a un temps été capable de se rapprocher des équipes de devant, elle n'a pas pu suivre le rythme durant les soixante-six tours que comptait la course.

"Je pense que nous avons tiré le maximum de notre voiture aujourd'hui. J'ai pris un bon départ, passé Senna et je me suis accroché au peloton de devant jusqu'au deuxième arrêt," déclare Heikki Kovalainen, seizième à l'arrivée.

"Le premier relais avec les pneus tendres était bon et nous sommes restés en tendres jusqu'au dernier arrêt mais peut-être que le dernier relais avec les pneus durs était trop long."

"Toutefois, ce fut une course correcte et nous avons montré que nous avions un rythme convenable le dimanche, plus qu'il n'en faut pour nous éloigner facilement des équipes derrière nous, mais pas tout à fait suffisant pour être en mesure de nous battre tout au long de la course avec les voitures de devant," reconnait-il.

"Nous savions que cette piste allait être l'une des plus difficiles pour nous, mais nous allons maintenant à Monaco, ce qui va nous donner une chance de nous battre plus haut dans la hiérarchie, donc nous allons continuer à attaquer pour réduire l'écart et faire un pas en avant de plus à la prochaine course."

Vitaly Petrov, qui a franchi la ligne d'arrivée juste derrière son coéquipier, est plutôt satisfait de ses performances : "Je suis ravi de la façon dont j'ai piloté cet après-midi et, comme Heikki, je ne pense pas que nous aurions pu extraire plus de performance de la voiture aujourd'hui."

"Hier, nous avons trouvé une bonne cartographie du KERS pour les qualifications mais cet après-midi, ça n'a pas aussi bien fonctionné dans les deux premiers relais, et je pense que c'est là que nous avons perdu du temps par rapport à Heikki."

"L'usure des pneus était plus élevée que ce que nous avons pu voir lors des longs relais en essais libres, donc nous devons comprendre ce qu'il s'est passé et essayer d'arranger ça pour les courses à venir," poursuit le Russe.

"À part cela, ça a été l'un de ces après-midis où nous avons fait du mieux possible en course donc maintenant, nous partons pour Monaco où la disposition du circuit et la difficulté de dépassement devraient nous donner une meilleure chance d'attaquer les voitures de devant tout le long du week-end."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Heikki Kovalainen , Vitaly Petrov
Type d'article Actualités