Caterham tue dans l'oeuf les rumeurs de difficultés financières

partages
commentaires
Caterham tue dans l'oeuf les rumeurs de difficultés financières
15 oct. 2014 à 16:44

L’équipe Caterham s’est trouvée embarrassée par les récents propos d’après-course de Kamui Kobayashi, expliquant qu’il lui avait été demandé d’abandonner la course en dépit du fait de disposer d’une auto parfaitement apte à terminer le Grand Prix de Russie

L’équipe Caterham s’est trouvée embarrassée par les récents propos d’après-course de Kamui Kobayashi, expliquant qu’il lui avait été demandé d’abandonner la course en dépit du fait de disposer d’une auto parfaitement apte à terminer le Grand Prix de Russie. La suggestion de Kobayashi avait permis de dresser un pont entre la situation sportive et la situation financière du team, que l’on sait en difficultés, et qui s’est ainsi trouvé suspecté du fait de tenter de réaliser des économies en restant au garage.

Affirmant que "le team a juste décidé d’arrêter" sans qu’il n’ait la moindre idée de la raison pour laquelle la décision avait été prise, Kobayashi a poussé Manfredi Ravetto, Directeur d’Equipe, à se fendre d’une communication officielle pour apporter son point de vue.

"J’ai en fait été très surpris d’entendre Kamui suggérer des instructions liées à une économie kilométrique de la part du management du team", affirme ainsi Ravetto, qui a décidé d’en faire une affaire publique. "Nous avons vu que la télémétrie qu’il y avait un problème potentiel avec les freins et nous avons décidé d’éviter tout risque".

"Kamui a aussi confirmé ça officiellement et j’aimerais ajouter qu’il nous avait aussi demandé de changer le set précédent avant les qualifications, car il ressentait une vibration. Pour être clair : oui, nous avons demandé à Kamui d’abandonner, car la sécurité de nos pilotes est la première de nos préoccupations".

Caterham se bat pour figurer sur la grille la saison prochaine, et les commentaires litigieux concernant sa santé financière, particulièrement s'ils proviennent du sein-même de l'équipe, sont malvenus, regrette Ravetto.

Concernant le commentaire de Kamui, tout ce que je peux dire –et une nouvelle fois, je réponds par des faits- est que le team a continuellement réalisé des progrès depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne ; nous sommes parvenus à très bien nous qualifier sur les deux dernières courses, nous approchant très près de la Q2, et à Suzuka, nous avons réparé l’auto fortement endommagées de Kamui à temps pour la dernière séance sans problèmes. Je ne comprends donc pas ce commentaire".

Prochain article Formule 1
Renault dans l'ombre de Mercedes en Russie

Previous article

Renault dans l'ombre de Mercedes en Russie

Next article

Les Poulidor de la Formule 1 : Michele Alboreto

Les Poulidor de la Formule 1 : Michele Alboreto
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi
Type d'article Actualités