Réactions
Formule 1 GP d'Arabie saoudite

Le cauchemar de Gasly : "Pas un seul bon tour en qualifs"

Bien qu'il ait atteint la Q3, Pierre Gasly a de son propre aveu vécu un "cauchemar" en qualifications à Djeddah. Le pilote Alpine a dû composer avec une monoplace difficilement conduisible et va désormais chercher à en déterminer les causes.

Pierre Gasly, Alpine

Ce samedi, au Grand Prix d'Arabie saoudite, les deux Alpine ont atteint la Q3. Cette performance plus qu'encourageante est toutefois nuancée par l'instabilité de l'A523, dont se sont plaints les deux pilotes, à commencer par Esteban Ocon, qui a pris une prometteuse sixième place sur la grille : "Ça fait deux jours qu'elle bouge dans tous les sens […] je me suis fait trop de frayeurs ce week-end."

Lire aussi :

Le son de cloche est similaire du côté de Pierre Gasly, qui était parfaitement à son aise en Essais Libres 3 avant de déchanter en qualifications, avec plus ou moins deux dixièmes de retard sur Ocon lors des trois phases de la séance.

"Ce matin, je me suis senti mieux que jamais dans cette voiture et j'étais très optimiste pour les qualifs", commente le Normand, qualifié dixième et promu au neuvième emplacement de la grille. "Sans que je sache pourquoi, j'avais d'énormes difficultés ce soir, je n'ai pas fait un seul bon tour de toutes les qualifs. Il y a donc du travail et quelques choses à analyser. Je ne comprends vraiment pas complètement pourquoi j'avais beaucoup plus de difficultés ce soir."

Quant à savoir ce qui se passait précisément dans la voiture : "Je glissais, tout simplement. Je ne comprends pas la mise en température, je n'ai pas pu faire un seul bon tour dans les deux premiers virages, je glissais. C'était très différent des EL3, alors j'essaie juste d'analyser ce qui s'est bien passé ce matin et ce qui était différent cet après-midi. Week-end après week-end, nous allons tout peaufiner."

Gasly a donc souffert en qualifications, mais les longs relais réalisés vendredi lui donnent bon espoir que la donne soit différente en course. "Comme je l'ai dit, il n'y a aucun tour de ce soir dont je sois vraiment satisfait. Chaque fois que je passais dans les deux premiers virages, c'était un peu un cauchemar. Pour l'instant, il faut tout rassembler. Il y a beaucoup de points positifs, nous partirons neuvième demain, c'est bien mieux qu'à Bahreïn. Je suis assez confiant quant à notre rythme de course, nous serons dans la bataille, mais en qualifications nous avons du pain sur la planche", conclut le pilote Alpine, qui était remonté de la 20e à la neuvième position à Sakhir.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Hamilton ne se sent pas "connecté" à sa Mercedes
Article suivant Le programme du GP d'Arabie saoudite F1 2023

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse