Championnat de France de Rallycross - Fébreau superstar!

Souvenez-vous, on avait quitté Julien Fébreau, le commentateur de la F1 sur Canal + au Mans

Souvenez-vous, on avait quitté Julien Fébreau, le commentateur de la F1 sur Canal + au Mans. Il y avait remporté une manche de Mitjet. Sous la pluie... Et tiens, c'est exactement sous les mêmes conditions climatiques qu'on l'a retrouvé pas très loin de la Sarthe ! A Pont-de Ruan, à quelques encablures de Tours. Cette fois, c'était pour une manche du championnat de France de Rallycross. Une discipline qui a le vent en poupe dans le monde et en France.

Julien n'est surtout pas un néophyte dans la discipline puisque comme son père Christian, il s'y est essayé avec pas mal de réussite. Mais c'était en Super 1600. Une division âprement disputée, certes, mais avec quelques 220/230 cv sur les roues avant. Cela n'a pas grand-chose à voir avec l'outil qu'utilisait Julien pour a première fois en Touraine : une Citroën C4 4 roues survitaminée... au bas mot 550 cv !

Et comme les vannes du ciel avaient décidé de ne surtout pas se fermer en ce weekend end d'été un peu pourri quand même, c'est sur un terrain assez scabreux que notre homme de la télé dut s'en aller tâter du contre-braquage et du dosage du pied droit. Fort heureusement, le bougre a du talent et comme il en a aussi ''dans le ciboulot'', il a patiemment mais efficacement su profiter des essais et de la première manche pour affûter sa tactique. Progressivement, il Julien est entré dans le match.

Dans la grande finale, il se retrouve en première ligne, à gauche des frangins Pailler. Un départ chaud, un Hervé ''Knapick'' qui se charge de mettre la pression à droite de la piste sur les Brestois, et Julien profite de son rendez-vous au premier virage pour faire le holeshot. Ensuite, il fallut quand même se coltiner sérieusement Fabien Pailler qui derrière la C4 tentait de glisser le museau de sa Peugeot 208 ; mais rien n'y fit : il contrôla magistralement la situation. Pour sa première course en Supercar, l’homme de Canal + s'impose. Il fait mieux que son complice Jacques Villeneuve qui dut, lui, abdiquer aux portes de la demie finale en Belgique, où se déroulait une manche du championnat du monde.

Prochain rendez-vous des deux commentateurs de la F1 au Canada, à Trois-Rivière pour une première : la manche canadienne du RX Championship ! ToileF1 y sera, et suivra avec attention les travaux de Julien. Et de son ami Villeneuve…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jacques Villeneuve , Julien Febreau
Type d'article Actualités