Chandhok pense que la Corée du Sud sera prête

Alors qu'il a bouclé 14 tours du circuit sud-coréen - toujours en travaux - à bord d'une Red Bull Racing ce samedi, Karun Chandhok est persuadé que le tracé asiatique sera fin prêt à accueillir la Formule 1 le 24 octobre prochain

Alors qu'il a bouclé 14 tours du circuit sud-coréen - toujours en travaux - à bord d'une Red Bull Racing ce samedi, Karun Chandhok est persuadé que le tracé asiatique sera fin prêt à accueillir la Formule 1 le 24 octobre prochain.

Pourtant, il reste à réaliser un travail colossal pour que le site soit à la hauteur de l'évènement, comme l'ont démontré les photos de cette démonstration, et ce avant l'inspection finale de la FIA programmée pour le 21 septembre.

"Sans aucun doute, ils ont encore beaucoup de travail à faire mais d'après ce qu'ils disent, ils en sont désormais au stade des retouches," a déclaré Karun Chandhok au site officiel de la Formule 1.

Malgré tout, la liste des améliorations à apporter semble toujours trop longue, de l'aveu même du pilote HRT.

"L'asphalte et les bordures ont encore besoin d'être travaillées et les routes d'accès et le paddock doivent être terminés. Mais les organisateurs affirment que tout est OK pour respecter les délais."

A l'inverse des inquiétudes largement relayées depuis des semaines, Karun Chandhok reste donc optimiste quant à la tenue du Grand Prix. Une épreuve qui l'enthousiasme beaucoup.

"Il n'y a qu'un mot pour décrire au mieux : énorme ! Les bâtiments des stands pour les équipes sont immenses. J'ai eu la chance de faire le tour du paddock et des tribunes, tout semble très bon. Je dois dire que c'est un cadre vraiment pittoresque, avec les champs et la mer juste à côté du paddock. Les équipes et les fans vont adorer."

S'il n'est pas certain de pouvoir piloter pour HRT lors de cette manche, Karun Chandhok a tout de même décrit le tracé à proprement parler.

"C'est un mélange de virages variés. La première partie a de longues lignes droites suivies de virages lents, ce qui devrait permettre de dépasser à de nombreuses occasions. A partir du virage 7, le circuit s'ouvre et il y a quatre virages à haute vitesse avec du relief, ce qui est intéressant pour les pilotes."

"Les virages 8-9 et 11-12 vont vraiment être intéressants avec des changements de direction à grande vitesse. Il y a aussi une sensation un peu comparable à un circuit urbain, avec des murs assez proches, comme sur le circuit urbain de Valence."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Karun Chandhok
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités