Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Leclerc : "Les autres équipes cachent leur jeu"

partages
commentaires
Leclerc : "Les autres équipes cachent leur jeu"
Par :
21 févr. 2019 à 14:05

S'il reconnaît les signes encourageants que présente la Ferrari SF90, Charles Leclerc se méfie néanmoins du potentiel que pourraient cacher les écuries rivales.

Si la première semaine d'essais hivernaux n'est pas encore terminée à Barcelone, elle s'est déjà avérée très positive pour Ferrari, et notamment pour sa recrue Charles Leclerc. Lundi comme mardi, c'est la SF90 qui était la plus rapide du plateau, et le bolide rouge s'est surtout avéré très fiable avec 460 tours parcourus lors des trois premiers jours – si bien que la Scuderia s'est payé le luxe d'interrompre son mercredi à 16h30, déclarant avoir déjà conclu son programme.

Lire aussi :

Pour Leclerc, qui entame sa deuxième saison en Formule 1, ces essais sont également une question d'apprentissage et d'acclimatation à sa nouvelle écurie. Cependant, le Monégasque a également pu se faire une bonne idée de sa monture, comme il l'a confié aux médias ce jeudi pendant la pause déjeuner.

"Je pense qu'on a une voiture forte", déclare Leclerc. "Elle a l'air très bonne. Pour l'instant, je ne veux pas faire trop de commentaires, car ce ne sont que des essais. Mais la sensation est bonne ; beaucoup de tours, la fiabilité est très bonne. Nous avons fait le programme que nous voulions chaque jour. C'est extrêmement important pour l'équipe. Pour l'instant, nous sommes très satisfaits."

Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari

"Après, savoir à quel point [elle est bonne] comparé à la compétition directe – donc Mercedes – honnêtement, je ne sais pas, et on le saura seulement à la première course. La performance n'a pas de sens actuellement, ce ne sont que des essais. Les autres équipes cachent leur jeu. Il faut voir à quel point, mais nous sommes très contents de la voiture actuellement."

Leclerc conserve en tout cas l'approche humble qui fait sa marque de fabrique, malgré l'ambition que ressent n'importe quel compétiteur en son for intérieur – il ne fait pas exception à la règle.

"C'est sûr qu'il y a beaucoup d'attentes", admet le nouveau pilote Ferrari. "J'essaie de faire le vide, de ne pas y penser. Je pense que c'est hyper important pour moi de me concentrer sur moi-même, sur le boulot que je dois faire en piste et hors piste avec les ingénieurs, sans vraiment penser à ce que les gens attendent de moi."

Lire aussi :

"De plus, je suis réaliste. Ce n'est que ma deuxième saison en F1 et j'ai beaucoup à apprendre. Le chemin va être long. Mais je ne peux pas cacher que je m'efforce d'être aussi prêt que possible pour la première course. Si Mattia [Binotto, directeur d'équipe] a le problème de devoir gérer deux pilotes rapides, alors c'est bon signe pour moi." En attendant de peut-être donner du fil à retordre à son aîné Sebastian Vettel, Leclerc va se rendre à Maranello dès ce soir pour reprendre le travail sur le simulateur en vue de la deuxième semaine d'essais à Barcelone.

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Bottas : "Ferrari paraît très fort, ça ne fait aucun doute"

Article précédent

Bottas : "Ferrari paraît très fort, ça ne fait aucun doute"

Article suivant

Barcelone - Le point sur les nouveautés techniques

Barcelone - Le point sur les nouveautés techniques
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Benjamin Vinel