Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Charlie Whiting "laisse un vide impossible à combler"

partages
commentaires
Charlie Whiting "laisse un vide impossible à combler"
Par :
20 mars 2019 à 11:24

Une semaine après le choc provoqué par la disparition brutale de Charlie Whiting, la FIA doit continuer de travailler pour mettre en place la meilleure organisation possible.

La succession de celui qui était l'emblématique directeur de course de la F1 s'avère inévitablement complexe, compte tenu des nombreuses fonctions que le Britannique occupait, à chaque fois à des postes stratégiques.

À Melbourne, un "plan d'urgence" a été mis en place et Michael Masi a endossé le rôle de directeur de course, mais la réorganisation à plus long terme doit encore être définie. Un travail délicat, voire "impossible" si l'on en croit Toto Wolff.

Lire aussi :

"Je pense qu'il laisse un vide impossible à combler", déplore le directeur de Mercedes. "J'ai discuté avec Ross Brawn en me rendant à la photo et à la minute de silence [sur la grille de Melbourne], et il m'a dit qu'il venait de découvrir tout ce que Charlie faisait. Cela inclut des choses insignifiantes, comme le fait de savoir si des caméras sont dans une position dangereuse. C'est ce que Ross a mentionné. Il y a un paquet de tâches."  

"Il y aura certainement des décisions dures à prendre à l'avenir, et je pense qu'il est impossible de remplacer Charlie. Mais qui que soit celui ou ceux qui prendront le relais, nous devons les soutenir."

Charlie Whiting, directeur de course, FIA, avec Sebastian Vettel, Ferrari

Destiné à devenir le directeur de course de la F2 et de la F3 cette année, Michael Masi a assuré ce rôle en F1 pour le Grand Prix d'Australie le week-end dernier. Néanmoins, rien n'assure encore qu'il sera confirmé à ce poste pour la suite de la saison, et on ignore encore quelle organisation sera mise en place pour le Grand Prix de Bahreïn dans dix jours.

Jean Todt a déjà assuré que la FIA planchait sur la question et que les équipes étaient impliquées pour permettre de trouver la meilleure solution possible : "Nous travaillons très étroitement avec les écuries de F1 et nous avons commencé à réfléchir. Notre équipe à Genève essaie de voir ce qui va se mettre en place pour l'avenir".

Depuis quelque temps déjà, la FIA avait commencé à travailler sur le sujet de la succession de Charlie Whiting, en impliquant directement ce dernier, mais rien ne devait bouger à si court terme.

"Ce n'est pas facile de faire le travail de Charlie", a confié Bernie Ecclestone. "Il voyait tout, il entendait tout, il savait tout, il faisait tout. Personne n'avait la moindre idée de ce que Charlie faisait. Je pense que les gens seraient étonnés s'ils le savaient. Je ne sais pas s'ils peuvent trouver quelqu'un qui peut faire ça comme Charlie, mais je peux imaginer que ce soit le cas si l'on divise son boulot en quatre."

Charlie Whiting, directeur de course de la FIA, Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes
Article suivant
Ferrari apprécie l'investissement de Leclerc auprès des ingénieurs

Article précédent

Ferrari apprécie l'investissement de Leclerc auprès des ingénieurs

Article suivant

Verstappen : Une bonne voiture limite le risque d'erreurs

Verstappen : Une bonne voiture limite le risque d'erreurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine