Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

La chicane maintenue pour le GP de France

partages
commentaires
La chicane maintenue pour le GP de France
Par :
24 janv. 2019 à 14:43

Malgré des avis parfois mitigés du côté des pilotes l'année dernière, la chicane située dans la ligne droite du Mistral sera maintenue pour le Grand Prix de France 2019 de Formule 1.

Pour sa deuxième édition consécutive sur le Circuit Paul Ricard, le Grand Prix de France de Formule 1 utilisera en juin prochain le même tracé qu'en 2018, long de 5,861 km. Autrement dit, le choix a été fait de conserver la Chicane Nord dans la ligne droite du Mistral, en dépit des commentaires formulés par certains pilotes l'année dernière.

Pendant le week-end de l'édition 2018, plusieurs d'entre eux avaient émis le souhait auprès du directeur de course Charlie Whiting de supprimer cette chicane à l'avenir, afin de disposer d'une très longue ligne droite avant le virage de Signes. "Nous avons demandé ça à Charlie, pour faciliter les dépassements, améliorer le spectacle et le rendre intéressant", expliquait à l'époque Sergio Pérez. "Je pense que la meilleure course que nous ayons eue jusqu'à maintenant cette année était à Bakou, et toutes les pistes devraient s'inspirer de cela. Le circuit est difficile, il provoque les erreurs des pilotes."

Lire aussi :

Quelques jours plus tard, la FIA avait confié qu'elle se pencherait sur la question. Malgré les nombreuses configurations possibles sur le tracé du Castellet, la suppression de le Chicane Nord pour les F1 provoque des conséquences à évaluer pour la sécurité, avec une vitesse d'entrée plus importante dans la courbe de Signes qui peut modifier les besoins en matière de dégagements.

Fernando Alonso, McLaren MCL33

La saison dernière, le jour de la course, plusieurs dépassements avaient eu lieu au niveau de la chicane en question, permettant de tempérer les critiques formulées en cours de week-end par les pilotes. Charlie Whiting s'était toutefois montré ouvert à la discussion et à une étude approfondie.

"Nous pouvons certainement faire une simulation de la longue ligne droite et voir si la zone de dégagement est suffisante − ce genre de choses", précisait-il après le Grand Prix. "J'aimerais aussi entendre l'avis des pilotes maintenant qu'ils ont pu courir là-bas. Nous avons vu des dépassements, et je doute que nous les aurions vus sans ça. Mais c'est une question de point de vue, et je serai heureux d'en discuter avec toutes les parties concernées."

La FIA n'a pas communiqué sur la suite qui a été donnée à ces échanges, mais la décision de conserver la Chicane Nord a été confirmée par les organisateurs du Grand Prix de France. Pour l'édition 2018, il s'agissait d'un choix commun entre les promoteurs et la FIA. "C'est ce qui était proposé par le circuit, et nous n'avons vu aucune raison de faire quelque chose de différent", rappelait Charlie Whiting en juin dernier. "Nous voulions deux longues zones de DRS, qui ont semblé bien fonctionner dans la ligne droite de retour."

En revanche, le Circuit Paul Ricard a annoncé il y a quelques jours deux modifications avant l'édition 2019 du Grand Prix de France, à savoir un renouvellement de l'asphalte sur 60% du tracé et une modification de l'entrée des stands.

Avec Scott Mitchell  

Article suivant
Comment reconnaître les pneus Pirelli lors des tests F1 ?

Article précédent

Comment reconnaître les pneus Pirelli lors des tests F1 ?

Article suivant

Irvine : "Vettel est grandement surestimé"

Irvine : "Vettel est grandement surestimé"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Auteur Basile Davoine