Chilton décrit les virages en aveugle après les Essais Libres 1

Pour la première fois de sa carrière F1, Max Chilton n’a pas vu la ligne d’arrivée de la course au Canada

Pour la première fois de sa carrière F1, Max Chilton n’a pas vu la ligne d’arrivée de la course au Canada. Au-delà de la déception de l’accident en lui-même, le weekend du Britannique a par la suite été perturbé par un drôle d’évènement : celui-ci avait égaré son volant après être sorti de la monoplace !

« On est rentrés du Canada sans le volant ! », s’amuse Chilton au micro de Sky Sports. « Il a fallu le retrouver ! C’était la panique après l’accident, mais heureusement il y avait des vidéos de l’accident et on a pu le retrouver, et il est arrivé à l’usine de Banbury, deux jours plus tard ! », relate-t-il. « C’était un accident de notre part à tous les deux au Canada avec Jules. On est une équipe de course, on a passé l’éponge là-dessus ».

Comme de nombreux pilotes, Chilton découvre le tracé de Spielberg. Dessiné « à l’ancienne », il propose un défi très particulier en dépit du fait d’être très court.

« Le tracé est technique. Le virage 2 est assez difficile. C’est une première pour de nombreux pilotes ici. Quelques virages sont piégeurs, mais dans l’ensemble, je l’aime bien, on s’y acclimate vite », décrit Chilton.

« C’est toujours piégeur dans le virage 3. C’est en aveugle sur les freins à l’entrée. Le 8 est en aveugle aussi, à fond en descente. J’ai encore du mal avec la traction, ça monte tellement dans le virage 2. C’est ce que nous devons régler en premier. Mais suis bien plus à l’aise avec la voiture désormais ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Max Chilton
Type d'article Actualités