"Choquée et en colère", l'écurie Marussia réagit à des accusations "affligeantes"

Suite à l'accident de Jules Bianchi à Suzuka, des informations sont parues hier – notamment en Allemagne – pour tenter d'expliquer les raisons de la sortie de piste du Français

Suite à l'accident de Jules Bianchi à Suzuka, des informations sont parues hier – notamment en Allemagne – pour tenter d'expliquer les raisons de la sortie de piste du Français. Certaines suggestions accusaient directement Marussia d'avoir demandé à son pilote d'accélérer ou de ne pas ralentir dans le secteur sous drapeau jaune suite à la première sortie de piste d'Adrian Sutil.

Face à ces accusations, l'écurie russe a tenu à réagir à travers un communiqué aussi précis que possible, faisant part de sa "colère" de devoir ainsi se justifier de faits erronés.

----------

Communiqué de Marussia F1 Team

Dans la journée du Mardi 14 octobre, un certain nombre d'articles de presse sont apparus, suggérant :
1- Que Jules Bianchi n'avait pas ralenti sous les doubles drapeaux jaunes brandis après la sortie de piste d'Adrian Sutil dans des conditions humides.
2- Que l'équipe avait pressé Jules d'aller plus vite sous les doubles drapeaux jaunes afin de garder Marcus Ericsson derrière lui.

L'équipe Marussia est choquée et en colère après ces allégations. A un moment où son pilote est dans un état critique à l'hôpital, et où l'équipe a rendu clair que sa plus grande priorité est de considérer Jules et sa famille, c'est affligeant de devoir répondre à des rumeurs profondément décevantes et inexactes par rapport aux circonstances de l'accident de Jules. Néanmoins, puisque ces allégations sont entièrement fausses, l'équipe n'a pas d'autre alternative.

Concernant le point numéro 1, Jules a ralenti sous les doubles drapeaux jaunes. C'est un fait irréfutable, prouvé par les données de télémétrie, que l'équipe a fournies à la FIA. Lors de la conférence de presse de la FIA à Sotchi le vendredi 10 octobre, le directeur de course Charlie Whiting a confirmé que l'équipe avait fourni de telles données, que lui-même avait examiné ces données et que Jules avait ralenti.

Concernant le point numéro 2, une copie audio de la totalité des transmissions radio entre Jules et l'équipe, et également un script, ont été fournis à la FIA. Il est clair qu'à aucun moment durant la période qui a mené Jules à cet accident, l'équipe n'a pressé Jules de piloter plus vite, ou qu'aucun commentaire ne lui a suggéré de le faire.

L'équipe espère sincèrement que, après avoir clarifié ces faits, elle pourra éviter d'être distraite de sa première préoccupation du moment, qui est d'apporter son soutien à Jules et à sa famille.

----------

Les dernières informations concernant l'état de santé de Jules Bianchi ont été diffusées hier, précisant que le Français restait dans un "état critique mais stable". Après avoir heurté une dépanneuse lors de sa sortie de piste au Japon, le pilote Marussia souffre de "lésions axonales diffuses".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Marcus Ericsson , Jules Bianchi
Type d'article Actualités