Lundgaard ne s'attendait pas à avoir le baquet Renault

partages
commentaires
Lundgaard ne s'attendait pas à avoir le baquet Renault
Par :

Christian Lundgaard n'est pas déçu de ne pas avoir été choisi pour épauler Esteban Ocon en 2021, Fernando Alonso ayant été préféré aux autres options de Renault.

De manière peut-être surprenante, Renault F1 Team a fait appel à son pilote emblématique, Fernando Alonso, pour pallier le départ de Daniel Ricciardo à destination de McLaren. Sacré Champion du monde en 2005 et en 2006 avec le Losange, Alonso va faire son retour à Enstone l'année de ses 40 ans, ce pour au moins deux saisons.

Or, sur les 19 jeunes pilotes qui ont fait partie de la Renault Sport Academy depuis sa création en 2016, aucun n'a atteint la Formule 1, et il semble donc que les baquets des bolides jaunes soient verrouillés pendant encore un certain temps.

Pourtant, les protégés de la marque française s'illustrent déjà en Formule 2 : le rookie Christian Lundgaard, auteur d'impressionnants dépassements et d'une première victoire dans l'antichambre de la F1, est actuellement deuxième du championnat, à cinq points du leader Robert Shwartzman. Le redoublant Guanyu Zhou, dominateur mais malchanceux lors du premier meeting, occupe quand même la quatrième place grâce à sa constance.

Certains ont critiqué l'approche de Renault vis-à-vis de ses jeunes pilotes, mais Cyril Abiteboul a souligné que la pandémie de COVID-19 – de par les annulations et reports de courses qu'elle a entraînés – avait empêché le Losange d'évaluer les performances des jeunes loups en question et de s'assurer que ces derniers obtiennent bien la Super Licence.

Lire aussi :

Dans ce contexte, Lundgaard se montre compréhensif de cette décision. "En raison de la crise que nous avons dans le monde entier, je ne m'attendais pas vraiment à avoir la moindre chance pour l'an prochain, à vrai dire", reconnaît-il. "Je savais que je n'avais pas la Super Licence, et je savais que l'écurie n'allait pas attendre jusqu'après Monza pour décider. Il fallait que je sois sûr d'être dans le top 4 pour avoir une Super Licence."

"Le retour de Fernando, je ne sais pas vraiment si c'est avec un contrat d'un an, de deux ans ou plus. Mais je me concentre toujours sur mon propre travail, et je verrai ce que l'avenir me réserve ensuite."

Rappelons que Christian Lundgaard jouit déjà d'un certain palmarès en formules de promotion, Champion de SMP F4 et de F4 Espagne pour sa première saison en monoplace en 2017, puis vice-Champion de Formule Renault Eurocup et sixième de FIA F3, pour un total de 22 victoires en 94 courses.

Related video

Un second meeting autrichien compliqué pour Louis Delétraz

Article précédent

Un second meeting autrichien compliqué pour Louis Delétraz

Article suivant

Shwartzman et Ghiotto, vainqueurs à la stratégie au Hungaroring

Shwartzman et Ghiotto, vainqueurs à la stratégie au Hungaroring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Christian Lundgaard
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel