Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
26 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
75 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
88 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
131 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
145 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
159 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
187 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
194 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
208 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
215 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
264 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
278 jours
Felipe Massa
Dossier

Felipe Massa

Chronique Massa - La tension va perdurer chez Mercedes

partages
commentaires
Chronique Massa - La tension va perdurer chez Mercedes
Par :
6 juil. 2016 à 09:45

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa revient sur son week-end difficile en Autriche, mais aussi sur l'accrochage survenu entre les pilotes Mercedes.

Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams avec des fans
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38 envoie des étincelles
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams F1 Team

Mon week-end du Grand Prix d’Autriche n’a pas été à la hauteur des attentes. Mon équipe Williams Martini Racing était optimiste quant à notre niveau de performance sur le Red Bull Ring, et nous pensions pouvoir ramener des points importants avec les deux voitures. 

Bien sûr, nous avions besoin que certains facteurs tournent en notre faveur pour que l’issue soit bonne, mais au final, les choses ont tourné différemment. Dans mon cas, le week-end a pris la pire tournure possible après les qualifications, car jusqu’à samedi il y avait de réelles possibilités d’obtenir un bon résultat. 

Malheureusement, avant la course, les ingénieurs de Williams ont découvert un problème sur mon aileron avant, et le diagnostic a tout de suite été très clair : nous devions le remplacer. Il semble qu’un contact avec un vibreur a créé une fissure dans l’aileron, et débuter la course dans ces conditions aurait impliqué un risque de défaillance.

En raison des règles du Parc Fermé, j’ai dû changer d’aileron et prendre le départ depuis les stands, donc j’ai fait face à davantage de difficulté pour dépasser des voitures. Cela a eu un impact sur mes freins, qui ont commencé à surchauffer, et j’ai dû commencer à laisser de l’écart avec les autres voitures afin de faire baisser les températures. Malgré cet inconvénient, mon rythme était déjà bon. 

Je suis revenu jusqu’à la huitième position, et j’ai dû mettre des pneus que je savais en mesure de m’emmener jusqu’à la fin de la course. J’avais Sergio Pérez derrière moi et, en dépit de ses pneus plus frais, il avait du mal à avoir un bon rythme. 

Soudainement, un de mes pneus a commencé à perdre de la pression. J’ai donc dû rentrer pour chausser un nouveau train, et je me suis retrouvé à nouveau derrière plusieurs voitures lentes. La température des freins est alors montée en flèche et l’équipe, par précaution, a décidé de me rappeler au stand et de mettre fin à ma course. 

C’était dommage, car même si nous n’avions pas le rythme des Mercedes, des Ferrari ou des Red Bull, il y avait encore la possibilité de terminer le week-end avec des points importants pour le championnat. Le point positif de ce week-end, c’est que les arrêts au stand ont une nouvelle fois été fantastiques, et plus rapides que tous les autres. Ca devient une bonne habitude. 

Heureusement, il n’y a pas beaucoup de temps pour les regrets car la concentration passe immédiatement sur le Grand Prix de Grande-Bretagne, où nous pensons pouvoir décrocher un résultat différent. C’est le circuit à domicile de Williams et nous avons toujours été compétitifs là-bas, alors j’espère que nous allons poursuivre cette tradition. 

L'incident entre les Mercedes

Pour en revenir à dimanche dernier, j’ai évidemment regardé le duel Hamilton/Rosberg. Puisque ma course s’est achevée prématurément, j’ai pu voir en direct ce qui s’est passé entre les deux pilotes Mercedes, et je dois admettre que j’ai d’abord pensé que c’était un incident de course. 

Mais plus tard, en visionnant les ralentis, j’ai vu que Nico avait la plus grande part de responsabilité. Il a pris le virage trop large avant de tourner à droite, et le contact avec Lewis était alors inévitable. 

Je ne pense pas que Nico l’a poussé hors de la piste, mais il lui a laissé très peu d’espace. Après la course, j’étais certain qu’il ne serait pas pénalisé pour ça, mais j’avais tort. Même avec cette pénalité de temps, il a terminé la course en quatrième position. 

Ce n’est pas facile de gérer des situations comme celle-ci. Peut-être que lors des prochaines courses il y aura des consignes d’équipe, mais sommes-nous certains que les pilotes obéiront ? Je dois aussi dire que, pour les fans, les situations comme celle que nous avons connue le week-end dernier sont excitantes, elles créent de l’intérêt et nous offrent beaucoup de sujets de discussion. 

Je crois qu’une telle confrontation entre deux pilotes est la raison principale pour laquelle il y aura une grande attention portée au championnat. Avec deux pilotes qui se battent pour le titre dans la même équipe, c’est possible que cette confrontation se poursuive jusqu’à la dernière course. 

C’est beau pour les spectateurs, mais je n’aimerais pas être à la place de ceux qui gèrent l’équipe…

Article suivant
Sauber fait l'impasse sur les tests de Silverstone

Article précédent

Sauber fait l'impasse sur les tests de Silverstone

Article suivant

Vidéo - Inside Grand Prix à la découverte de la Grande-Bretagne !

Vidéo - Inside Grand Prix à la découverte de la Grande-Bretagne !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Felipe Massa Boutique
Équipes Williams Racing
Auteur Felipe Massa