Les F1 2019 plus rapides à Barcelone : Pirelli a une explication

partages
commentaires
Les F1 2019 plus rapides à Barcelone : Pirelli a une explication
Par :
19 févr. 2019 à 10:21

Les chronos impressionnants de la première journée d'essais hivernaux à Barcelone s'expliqueraient avant tout par une meilleure surface de la piste que par un échec de la nouvelle réglementation aérodynamique.

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Les vibreurs des virages 5 et 7
Charles Leclerc, Ferrari SF90
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+, avec des capteurs aéro

Les modifications apportées notamment aux ailerons pour 2019 dans le but de favoriser les dépassements auraient dû affecter la rapidité des monoplaces, avec des chronos plus lents d'environ 1"5 d'après les estimations. Néanmoins, ce n'est pas ce qui s'est produit lundi à Barcelone, où Sebastian Vettel (Ferrari) a signé le meilleur temps en 1'18"161, soit une seconde plus vite que le meilleur chrono des quatre premières journées d'essais de l'an passé.

"Ce qui est surprenant, pardonnez-moi si je me trompe, c'est que je crois que le chrono de Sebastian est déjà plus rapide que l'an passé", a constaté Christian Horner chez Red Bull Racing. "Les monoplaces seront de plus en plus rapides dans les jours à venir."

Voir aussi :

Passé l'étonnement, Pirelli a réagi et mis en garde face à l'interprétation des chronos, et surtout devant des comparaisons trop hâtives. Le manufacturier unique de la Formule 1 rappelle avant toute chose que la surface de la piste catalane a énormément changé depuis un an. Le tracé avait été resurfacé avant les essais hivernaux 2018, et depuis les niveaux d'adhérence ont considérablement augmenté au fil des mois, expliquant le niveau de performance des nouvelles F1 dès le début de cette semaine.

"Nous mesurons la rugosité du tarmac et nous l'avons fait il y a deux jours", précisait lundi Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Si je compare les essais hivernaux de l'an dernier, la course [du Grand Prix d'Espagne] de l'an dernier et les essais hivernaux de cette année, il y a une grosse évolution de la piste."

"Le tarmac était neuf lors des essais de l'année dernière. C'était très lisse, avec beaucoup de grip provenant du bitume à la surface. Pour la course, c'était légèrement différent avec l'évolution habituelle que nous constatons, et désormais il y a une nouvelle étape de franchie par rapport au Grand Prix. Je pense que l'influence du tarmac est plus grande, et la température [plus élevée qu'en 2018] joue un rôle important. Nous le savons."

Article suivant
L'avenir de Paddy Lowe mis en doute chez Williams

Article précédent

L'avenir de Paddy Lowe mis en doute chez Williams

Article suivant

Technique - Ce que révèle la Racing Point RP19

Technique - Ce que révèle la Racing Point RP19
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news