Le circuit de Djeddah sera prêt à temps selon la FIA

Malgré des travaux importants toujours en cours, Michael Masi affiche sa confiance pour l'organisation du Grand Prix d'Arabie saoudite le mois prochain.

Le circuit de Djeddah sera prêt à temps selon la FIA

À moins d'un mois maintenant du premier Grand Prix d'Arabie saoudite de l'Histoire, la FIA se dit confiante pour que le circuit de Djeddah soit prêt à temps. La piste est encore en construction sur les bords de la mer Rouge alors que l'épreuve doit avoir lieu le 5 décembre prochain. S'il confirme qu'il reste beaucoup de travail sur place, Michael Masi n'affiche pas d'inquiétude majeure quant à la tenue des délais.

"J'étais là-bas il y a deux semaines et évidemment, il s'y passe beaucoup de choses, il y a énormément de travail en cours", précise le directeur de course. "Mais nous, la FIA et la F1, recevons des informations quotidiennes pour savoir où ça en est, et ça avance très, très vite. Par rapport au moment où j'y étais la dernière fois, oui, il y a beaucoup à faire. Il n'y a rien à démentir, je pense que tout le monde conviendra qu'il y a beaucoup à faire. Mais je reste confiant pour que la course se déroule sans problème."

"Il y a toujours un élément de préoccupation, pour tout, mais je suis plutôt confiant. J'étais impliqué pour la Corée du Sud en 2010, et je crois que c'est le dernier pour lequel on a parlé de ça, ainsi que l'Inde, et ces deux Grands Prix avaient eu lieu sans aucun problème. Alors je suis plutôt confiant pour que ce soit exactement pareil en Arabie saoudite."

Pour Michael Masi, il est évidemment indispensable que les éléments et infrastructures essentiels soient prêts, et c'est sur ce point qu'il concentre toute son attention. Il devrait à nouveau se rendre à Djeddah la semaine prochaine, entre les Grands Prix du Brésil et du Qatar, ou juste après le rendez-vous de Losail.

"Sans vouloir paraître stupide, il y a les éléments de base d'un circuit, avec les différentes installations de sécurité, les stands, la direction de course", précise-t-il. "Du point de vue de la FIA, tout cela constitue des points critiques. Et pour en avoir discuté dans le détail avec Tilke, le promoteur, je n'ai aucune inquiétude de ce point de vue."

"Ils se conformeront à toutes les exigences de sécurité, je suis très confiant. Très confiant", martèle l'Australien. "Après avoir vu le niveau de progrès et tout ce qui est utilisé, mis en place, érigé ; et entre la présence de Tilke, de beaucoup d'entrepreneurs très expérimentés, de Geobrugg, de Tecpro… Tous ceux avec qui nous travaillons habituellement sont là en force, et ils font un travail fantastique. Dans les zones qui sont terminées – et il y en a qui le sont totalement – la qualité du travail est fantastique, c'est de premier ordre."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ferrari espérait mieux à Mexico malgré un double top 6
Article précédent

Ferrari espérait mieux à Mexico malgré un double top 6

Article suivant

Une stratégie "complètement mauvaise" a coûté les points à Giovinazzi

Une stratégie "complètement mauvaise" a coûté les points à Giovinazzi
Charger les commentaires