Circuits du monde, chapitre 2 : l'Espagne

Après le Japon la dernière fois, nous voici en Espagne cette semaine pour un petit coup d'oeil rapide sur les circuits

Après le Japon la dernière fois, nous voici en Espagne cette semaine pour un petit coup d'oeil rapide sur les circuits. Si Barcelone est a priori là pour longtemps et qu'un circuit supplémentaire et urbain à Valence est une idée qui fait de plus en plus son petit bonhomme de chemin, la terre hispanique cumule aussi un grand nombre de circuits, connus, inconnus... Qu'importe ! Il y'en a encore une fois ici pour tout les goûts... Voici un petit assortiment de circuits:


Bon, on va commencer par le plus connu... Par celui qui a fait remuer beaucoup d'encres... Par celui qui fut parfois décrié, parfois adulé... Le circuit de Jerez ! Circuit qui a abrité un grand prix d'Europe TRES connu il y'a seulement neuf ans, il est aujourd'hui toujours utilisé pour les essais hivernaux en raison du fait qu'il se trouve beau milieu du désert espagnol et qu'on est presque toujours assuré qu'il y fasse chaud et beau. Peut-être un peu trop chaud et beau pour des compétitions presque estivale, mais qu'importe. Des grands prix de F1 peuvent encore d'y dérouler, donc, et il est connu grâce à ses dénivelés, ses virages, sa ligne droite des stands précédée d'une épingle piège (et qui permet de ne pas trop ralentir les passages aux stands). Peut toujours être éventuellement un nouveau grand prix d'Europe. A noter qu'il ne possède, comme chacun le sait, pas de ligne droite à proprement parler. Si l'on excepte celle du départ.

Site officiel


Ensuite, le circuit connu par tous... Catalogne, ou le circuit de Barcelone. Recevant la F1 espagnole depuis le début des années 90, c'est un circuit plébiscité pour les essais et connu par coeur par tout les pilotes. Possédant la plus longue ligne droite de départ du championnat, c'est un tracé plutôt simple... qu'il est difficile de résumer. On peut simplement dire qu'on y trouve un peu de tout...

Site officiel


Autre grand circuit espagnol, Albacete, au tracé plutôt rigolo et avec des faux airs de Bahreïn (bon avouons-le: c'est presque le même architecte, sans aucun doute !). Il reçoit de nombreuses compétitions, y compris automobiles... C'est un circuit plutôt court, et se trouvant aussi en désert andalou, comme Jerez.

Site officiel


Circuit assez... excentrique au niveau de son tracé, le circuit de Cartagène serait un circuit parfait pour toute personne aimant les courbes, les épingles et tout ce qui s'y rattache. Okay, c'est beaucoup plus un circuit pour deux roues, mais il méritait d'être rattaché ici, et méritait qu'on en parle.

Site officiel


Il ne faut pas oublier le circuit Ricardo Tomos de Valence, un circuit ou les F1 tournent déjà un peu de temps en temps (BMW y a fait des essais l'année dernière par exemple), et avec un tracé comportant un grand nombre de courbes, et assez rapide dans son ensemble. La ville de Valence lorgnant de plus en plus sur la Formule 1, ce circuit pouvant devenir un jour ou l'autre un circuit de la F1 (si cette ville oublie le projet de circuit urbain), il est important d'y jeter un oeil.

Site officiel


Autrement, dans les antiquités, l'Espagne a accueilli la F1 sur d'autres circuits, comme Pedralbes, circuit urbain dans la ville de Barcelone: des lignes droites, des virages à 90° au bout de ces lignes droites  et puis basta, un circuit urbain comme on en faisait beaucoup à l'époque: rapide, dangereux...

Il y'a également eu Jarama, un circuit madrilène au tracé plus ou moins intéressant et possédant une foule de virages dans le but avoué de surtout faire travailler l'aérodynamisme. Toujours ouvert de nos jours, on y organise moult compétitions sportives (d'automobile, bien sûr, pas de football).

Site officiel


Et enfin un circuit comme uniquement la F1 des années 70 pouvait l'oser: le circuit de Montjuic Park situé dans... un parc d'attraction de Barcelone. Le circuit était très dangereux et il a fallu attendre le tragique accident de Rolf Stommelen (accident qui fit cinq morts et une dizaine de blessés) pour qu'on se rend compte de la stupidité de faire un circuit là ou il aurait valu mieux ne pas en faire...  Toutefois on peut encore rouler de nos jours sur ce circuit qui entoure toujours le parc d'attraction en question...

Voilà, hop, viva Espäna et bonne année à tous !

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Rolf Stommelen
Type d'article Actualités