Cockpits fermés - Les pilotes font confiance à la FIA

Les pilotes de F1 affichent leur confiance envers la FIA, pour trouver les meilleures solutions concernant la protection des cockpits. Une confiance importante, quelques jours après l'accident survenu en Autriche entre Fernando Alonso et Kimi Räikkönen en Autriche, alimentant de nouvelles préoccupations.

La monoplace d'Alonso s'était retrouvée sur celle de Räikkönen, passant tout près du casque du Finlandais dans le premier tour du Grand Prix d'Autriche, sur le Red Bull Ring. Il n'en fallait pas plus pour relancer certaines inquiétudes autour de la protection de la tête dans les monoplaces.

"Nous savons qu'il y a toujours un domaine d'inquiétude, ce cockpit ouvert et les risques qu'il y a en ce sens", concède Nico Rosberg. "Bien sûr, c'est une investigation en cours pour essayer d'améliorer la sécurité, étape par étape, et nous devons voir ce que nous pouvons faire dans un futur proche."

Le GPDA satisfait par le travail de la FIA

Le GPDA (Association des Pilotes de Grand Prix) explique que ces efforts pour pousser en faveur d'une sécurité accrue sont en cours, mais que tout doit être considéré avec prudence. C'est pourquoi les pilotes sont heureux de pouvoir compter sur la FIA et la FIA Foundation pour effectuer des recherches sérieuses plutôt que de prendre des mesures précipitées.

Alex Wurz, Président du GPDA, a évoqué le sujet auprès de Motorsport.com : "Par le passé, nous avons toujours poussé la FIA pour cela, et on a vu durant la dernière décennie, voire plus, que les appuie-têtes ont été plus relevés et fixés dans une autre position."

"Il y a un débat actuellement et des recherches, pour couvrir davantage le casque ou le pilote, et cela va jusqu'à un cockpit fermé, qui a été largement étudié. Personnellement j'aime ça, mais nous devons vérifier ce que peuvent impliquer les cockpits fermés, comme l'extraction en cas d'incendie. C'est un sujet en cours avec des études en cours."

"Nous sommes heureux avec les recherches de la FIA et ce que fait l'Institut FIA. Ils font un grand travail mais nous savons que c'est le domaine le plus dangereux pour les pilotes. Cependant, c'est aussi un domaine délicat, et si l'on fait un changement, il pourrait y avoir des effets négatifs ; nous devons être prudents avec cela."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags cockpit, sécurité