Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient
Prime
Formule 1 Analyse

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

Par :

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Dix-sept ans après l'arrivée discrète de Bahreïn, le Championnat du monde de Formule 1 compte aujourd'hui quatre Grands Prix dans la région et tous se sont assurés une place pour les prochaines saisons. Même dans un calendrier parti pour s'étendre au-delà des 22 évènements de 2021, un record dans la discipline, voir quatre courses au Moyen-Orient est très probablement too much. Comment en sommes-nous arrivés là et, surtout, est-ce une bonne nouvelle pour la F1 ?

Bien sûr, tout est une question d'argent. Dans un monde chamboulé par le COVID, ces quatre courses offrent à la F1 une grosse rentrée d'argent et des fondations solides pour la construction de son calendrier. Sans ce financement important, le championnat ne pourrait pas survivre. C'est aussi simple que ça.

partages
commentaires

Ricciardo sur sa santé mentale : "On pourrait appeler ça un burn-out"

Daniel Ricciardo pense avoir vécu un burn-out dans les derniers mois de la saison, s'estimant même heureux de ne pas avoir été courtisé par une écurie de pointe pour 2023.

La F1 envisage un "DRS inversé" dans le projet aéro 2026

Le projet d'aérodynamique active de la F1 en vue de la saison 2026 pourrait inclure la mise en place d'une sorte de handicap pour les leaders des courses afin d'empêcher les victoires trop faciles.

Ezpeleta : "Nous copions de la F1 ce que nous pouvons copier"

Très lié à la Formule 1 ces dernières années, le MotoGP s'en inspire ouvertement et partage les mêmes objectifs afin de rendre la discipline toujours plus attractive.

McLaren nomme Palou comme pilote de réserve

Álex Palou va faire partie des pilotes de réserve de l'écurie McLaren lors de la saison 2023 de Formule 1.

McLaren a lancé une campagne de recrutement pour gommer ses faiblesses

McLaren a lancé ces derniers mois une importante campagne de recrutement visant à renforcer ses départements d'ingénierie et aérodynamique, afin d'accompagner ses efforts pour retrouver les sommets en Formule 1.

Bientôt des écrans à la place des rétroviseurs en F1 ?

L'augmentation de la taille des rétroviseurs des Formule 1 pour la saison 2023 met à nouveau en évidence un problème de visibilité auquel sont confrontés les pilotes depuis plusieurs années. Et si la solution se trouvait dans les écrans ?

Horner : Le succès de Red Bull en 2022 "fait mal" à la concurrence

Pour Christian Horner, le succès éclatant de Red Bull lors de la saison 2022 a "fait mal" à ses rivaux mais ne doit pas être de nature à laisser l'équipe se reposer sur ses lauriers.

Le jour où Häkkinen a compris qu'il ne reviendrait pas

Le 30 novembre 2006, Mika Häkkinen reprenait le volant d'une Formule 1 lors d'un test avec McLaren. Le Finlandais visait bel et bien un retour mais a finalement renoncé.

Formule 1
30 nov. 2022
La F1 et la FIA envisagent de flexibiliser les horaires
Article précédent

La F1 et la FIA envisagent de flexibiliser les horaires

Article suivant

Les courses sprint vont se multiplier en F1

Les courses sprint vont se multiplier en F1