Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull
Prime
Formule 1 Actualités

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Par :

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Il doit y avoir quelque chose dans la façon dont Max Verstappen pilote les monoplaces de Red Bull qui perturbe celui qui se trouve dans l'autre cockpit. Quatre coéquipiers différents en autant de saisons : une instabilité rarement atteinte à Milton Keynes depuis l'arrivée de Dietrich Mateschitz, en 2005. Daniel Ricciardo, l'ancien enfant prodige, a vu de quel côté le vent soufflait et a choisi de "quitter la maison" pour un nouveau départ (ou "fuir un combat", comme l'a dit Christian Horner). Pierre Gasly n'a tenu que 12 courses avant que Red Bull ne le renvoie d'où il venait, alors que le Normand n’a jamais semblé aussi performant qu’il ne l’est aujourd’hui. Pas de chance pour Alex Albon, qui se trouve désormais en DTM, son nouveau refuge puisque la F1 n’avait plus de baquet à lui proposer.

Aujourd'hui, Sergio Pérez est l'homme chargé d’inverser la tendance, en essayant de découvrir comment faire pour que la Red Bull numéro 2 soit aussi performante que celle de Verstappen. Une tâche compliquée dans une écurie quasi entièrement dévouée au Néerlandais, pilier central depuis le départ de Ricciardo fin 2018.

partages
commentaires

Wolff assume la décision d'avoir laissé Hamilton en piste au restart

Selon le patron de Mercedes en F1, Toto Wolff, la décision de prendre le départ arrêté en Hongrie et de ne pas rentrer au stand pour monter les pneus slick était à "100% la bonne".

Aston Martin prêt à faire appel de la disqualification de Vettel

Après la disqualification de Sebastian Vettel quelques heures après sa seconde place au Grand Prix de Hongrie, Aston Martin a expliqué avoir l'intention d'interjeter appel de cette décision.

Vettel disqualifié du Grand Prix de Hongrie

Après avoir terminé deuxième sur la piste, Sebastian Vettel a été disqualifié du Grand Prix de Hongrie pour quantité d'essence insuffisante dans le réservoir après l'épreuve.

Vettel sous la menace d'une disqualification en Hongrie ?

Second du Grand Prix de Hongrie 2021 de F1, Sebastian Vettel pourrait tout perdre en raison d'un problème lié à l'essence.

Ocon et Vettel reprimandés après le GP de Hongrie

Quatre pilotes de F1, dont Sebastian Vettel, ont été réprimandés pour ne pas avoir retiré leur t-shirt avant l'hymne national, dimanche en Hongrie. Esteban Ocon également, pour une infraction liée à l'après-course.

À bout de forces, Hamilton "se bat encore" contre les effets du COVID

Après avoir continuellement attaqué durant le Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton a été pris de vertige sur le podium et a dû se faire examiner par le médecin de Mercedes.

Championnat - Hamilton reprend les commandes avant la trêve

Après la victoire d'Esteban Ocon au Hungaroring, voici le point complet sur le Championnat du monde de Formule 1 à l'issue du Grand Prix de Hongrie.

Verstappen : "Encore une fois, j'ai été sorti par une Mercedes"

Dixième d'une course qui avait pourtant bien démarré pour lui, Max Verstappen a été pris dans le carambolage du départ causé par la Mercedes de Valtteri Bottas. Une situation qui ne passe pas.

Aston Martin : jouer le titre d'ici 2025 reste l'objectif

Article précédent

Aston Martin : jouer le titre d'ici 2025 reste l'objectif

Article suivant

Alonso : L'idée selon laquelle j'avais du mal n'était "pas juste"

Alonso : L'idée selon laquelle j'avais du mal n'était "pas juste"
Charger les commentaires