Comment Sirotkin aborde un test décisif avec Williams

Mercredi prochain, Sergey Sirotkin sera au volant de la Williams FW40 à Abu Dhabi. Le Russe a bien l'intention de faire ses preuves.

S'il n'y a rien d'officiel, on sait que Lance Stroll restera chez Williams pour sa deuxième campagne en Formule 1, et bien que Robert Kubica parte favori pour l'épauler, Sergey Sirotkin pourrait créer la surprise et venir s'immiscer dans la lutte pour le deuxième baquet.

La simple présence de Sirotkin lors des essais pneumatiques d'Abu Dhabi est inattendue, puisque le jeune homme de 22 ans occupe cette saison le rôle de pilote de réserve Renault et a piloté la R.S.17 à quatre reprises cette saison, sans oublier des essais privés avec la E20.

"Je pense que j'ai déjà étudié tout ce que j'ai besoin d'étudier avant les essais", commente celui qui s'est classé troisième du GP2 à deux reprises, pour Motorsport.com. "Je ne connais pas le plan exact pour les journées à venir, mais jusqu'à dimanche soir, je vais certainement rester chez Renault. Mon accord avec eux court jusqu'à la fin de l'année, et je suis reconnaissant qu'ils ne m'aient pas empêché de tester avec une autre équipe. Bien que j'aie très envie de commencer à me préparer pour les essais dès que possible, je dois rester professionnel."

La présence de Kubica au volant est prévue mardi matin et mercredi après-midi, alors que Stroll est annoncé dans la FW40 mardi après-midi et Sirotkin mercredi matin. Ce dernier ne cache pas ses intentions quant aux objectifs à atteindre avec ces essais.

"Tout d'abord, ce sont des tests pneumatiques", poursuit-il. "Il n'y aura pas beaucoup de temps pendant ces deux jours, donc je dois en tirer le meilleur. Je pense que tout le monde comprend très bien que nous ne faisons pas ça juste parce que je veux me détendre à Abu Dhabi lundi, piloter mercredi et rentrer à la maison – au contraire avec un objectif compris, ferme et clairement défini à l'esprit. Je suis certain que l'équipe a la même approche. Je n'en dirai pas plus, mais je pense que c'est déjà possible de tirer des conclusions. D'abord il faut que je réussisse les essais, puis je parlerai du reste."

Dans les faits, Sirotkin ne sera pas au volant que le mercredi matin. "C'est environ les trois quarts de la journée, donc c'est pas mal de kilométrage et de nombreux trains de pneumatiques – de différents composés – avec des runs courts et des longs relais", précise-t-il. "Mais comme vous le savez, le programme n'est pas fixé par l'équipe mais par le manufacturier, parce que c'est son test, donc ce sera ce que ce sera."

"Est-ce suffisant ou pas ? Difficile à dire. Je pense que si quelque chose n'est pas suffisant, tout le monde comprendra. Donc cela ne change pas ma tâche, je ferai de mon mieux."

Et en cas de temps au tour modestes, l'excuse est déjà toute trouvée, puisque la piste d'Abu Dhabi est généralement à son meilleur niveau en début de soirée. En témoignent les deux secondes d'écart entre le meilleur temps des EL3 et la pole position l'an passé, alors que cette différence se situe plutôt autour d'une seconde sur les autres circuits.

"Je sais que quand la piste est à son meilleur niveau, à certains moments du premier et du deuxième jour, ce ne sera pas moi au volant. Dans les dernières heures, quand il fait frais après le coucher du soleil, la piste se rafraîchira et l'air sera plus frais. Et il y a beaucoup de temps au tour à gagner. Donc je ne ferais pas trop attention aux chiffres."

"Mais je pense qu'il y a toujours une comparaison : à chaque fois, partout, à tout sujet. Quelles que soient les conditions, il faudra que je fasse de mon mieux. Et je sais que si je fais ce dont je suis capable, ce sera suffisant, donc c'est simple", conclut Sirotkin.

Propos recueillis par Oleg Karpov

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergey Sirotkin
Équipes Williams , Renault F1 Team
Type d'article Actualités