Les commissaires expliquent la pénalité de Lewis Hamilton

Estimant que Lewis Hamilton était responsable de l'accrochage avec Max Verstappen à Silverstone, les commissaires ont justifié leur décision.

Les commissaires expliquent la pénalité de Lewis Hamilton

Après l'accrochage polémique entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, au premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne, les commissaires ont estimé que le septuple Champion du monde était responsable de l'incident. Les deux hommes étaient au coude à coude au moment d'entrer dans Copse, où Hamilton a plongé à l'intérieur avant que la Mercedes et la Red Bull ne se touchent. Verstappen est sorti de la piste à très haute vitesse, avant un contact violent contre les barrières. Le Néerlandais est sorti indemne de l'accident mais a tout de même été hospitalisé pour des examens médicaux supplémentaires et par précaution. 

Alors que le Grand Prix avait repris, les commissaires ont infligé une pénalité de 10 secondes à Hamilton, qui ne l'a toutefois pas empêché de remporter la course après une folle remontée au détriment de Charles Leclerc. Aussitôt après cet événement majeur, les dirigeants de Red Bull Racing appelaient à une sanction exemplaire. 

En optant pour la pénalité de 10 secondes, les commissaires ont expliqué qu'à leurs yeux, Hamilton aurait pu faire plus pour éviter le contact avec son adversaire durant cette manœuvre. 

"Les commissaires ont visionné les preuves vidéo et de télémétrie", est-il expliqué dans le rapport officiel de la FIA. "Les voitures 33 [Verstappen] et 44 [Hamilton] sont entrées dans le virage 9 avec la voiture 33 en tête et la voiture 44 légèrement derrière et à l'intérieur. La voiture 44 a pris une trajectoire qui n'a pas atteint la corde du virage, avec de la place libre à l'intérieur. Lorsque la voiture 33 a tourné pour prendre le virage, la voiture 44 n'a pas évité le contact et son pneu avant gauche a touché l'arrière droit de la voiture 33. La voiture 44 est jugée majoritairement responsable."

L'impact qui a mis fin à la course de Verstappen a été calculé à 51 g, ce qui a provoqué une réaction très acerbe dans le clan Red Bull, où Christian Horner n'a pas mâché ses mots. 

"Il n'a pas réussi à dépasser dans la première moitié du tour, ce qu'il était clairement prêt à faire, puis il y a eu une manœuvre désespérée avec une roue à l'intérieur là où il ne faut pas", a-t-il déclaré au micro de Channel 4. "Vous le savez aussi bien que tout le monde, Copse est l'un des virages les plus rapides au monde. On n'y met pas une roue à l'intérieur. C'est juste du pilotage sale."

Lire aussi :

partages
commentaires
Leclerc s'est donné "à 200%" mais ça n'a pas suffi
Article précédent

Leclerc s'est donné "à 200%" mais ça n'a pas suffi

Article suivant

Verstappen dénonce "un comportement irrespectueux et antisportif" de Hamilton

Verstappen dénonce "un comportement irrespectueux et antisportif" de Hamilton
Charger les commentaires