Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Mercedes dément toute connivence avec Ferrari

partages
commentaires
Mercedes dément toute connivence avec Ferrari
Par :
29 oct. 2017 à 12:39

Bernie Ecclestone a lancé un pavé dans la mare ce week-end en affirmant que Mercedes avait aidé Ferrari à redresser la barre au niveau de son unité de puissance, afin de remporter le titre mondial avec la concurrence de la Scuderia.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le second Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Toto Wolff, directeur de Mercedes Motorsport et Maurizio Arrivabene, directeur de la Scuderia Ferrari
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS17 et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 lors de la conférence de presse
Fernando Alonso, McLaren MCL32, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Fernando Alonso, McLaren MCL32

Après avoir outrageusement dominé les trois campagnes précédentes en Formule 1, Mercedes a en effet rencontré plus de difficultés en 2017, même si la série de victoires de Lewis Hamilton a permis à l'écurie à l'étoile de remporter le titre constructeurs à trois Grands Prix du but, tandis que le Britannique devrait s'octroyer une quatrième couronne mondiale prochainement.

Toto Wolff, qui est l'un des principaux intéressés en tant que directeur de l'équipe Mercedes, affirme qu'Ecclestone cherche simplement à semer la zizanie en créant cette théorie du complot.

"C'est le seul qui peut, en étant à l'autre bout du monde, lancer une grenade qui atterrit dans le paddock", souligne Wolff. "Et j'aime ça. Ces histoires sont fantastiques. Elles m'ont un peu manqué par le passé. Les grenades, les réunions imprévues, les situations de crises, la division et la conquête, tout ça m'a manqué. Ça fait un bon article."

Renault et McLaren également sceptiques

Dans ce contexte, Renault Sport F1 pourrait se sentir lésé. Son directeur général Cyril Abiteboul est toutefois sceptique quant à une telle connivence entre Mercedes et Ferrari : selon lui, tout se sait très vite dans le paddock de la Formule 1.

"Il y a eu beaucoup de spéculation à ce sujet, mais je ne pense pas que ce soit nouveau – c'est une vieille histoire et je ne pense pas qu'elle soit fondée", estime Abiteboul. "Quand on regarde tout ce que fait Mercedes, je ne vois pas Mercedes faire ça, et dans le monde dans lequel nous vivons, il est très difficile de garder un secret."

"Nous avons vu, quand il y avait une possible collaboration entre Mercedes et Honda, qu'il n'a fallu que quelques jours pour que tout le paddock soit au courant. J'en serais donc surpris, et si c'était arrivé, ils auraient vraiment bien gardé le secret."

Conscient que les propos d'Ecclestone sont tirés du journal La Repubblica, et ont donc été traduits à plusieurs reprises, Éric Boullier préfère quant à lui prendre des pincettes. Le directeur sportif de McLaren est de toute façon convaincu que l'ancien grand argentier de la F1 fait référence à un transfert d'employés de Mercedes vers Ferrari.

"Je ne peux pas faire de commentaire sur une interview de Bernie traduite depuis l'italien. C'est son opinion, il a la sienne. Je pense que ce à quoi il fait référence, c'est pareil que pour les écuries. Quand on débauche parfois un membre d'une autre équipe – nous avons tous entendu parler de quelques ingénieurs qui ont quitté Mercedes pour rejoindre Ferrari il y a quelques années. Je crois que c'est à ça qu'il faisait référence", conclut Boullier.

 
Article suivant
Qualifications : le point sur les duels entre équipiers

Article précédent

Qualifications : le point sur les duels entre équipiers

Article suivant

Lewis Hamilton Champion du monde à Mexico si...

Lewis Hamilton Champion du monde à Mexico si...
Charger les commentaires