Coulthard - Les interdictions radio ne changeront rien

David Coulthard a livré son sentiment sur l'interdiction des communications radio liées aux performances du pilote

David Coulthard a livré son sentiment sur l'interdiction des communications radio liées aux performances du pilote. En partie mise en place dès le dernier Grand Prix à Singapour, cette interdiction devrait être entièrement appliquée la saison prochaine. Pour l'ancien pilote, la mesure concernant les radios est non seulement inutile, mais elle ne changera pas la hiérarchie entre les pilotes.

Coulthard s'en explique dans une chronique rédigée pour UBS, où il confie avoir du mal à comprendre ce choix de la régression sur le plan technologique. Il souligne également que la FIA se trompe de cible si son objectif est de rendre les F1 actuelles plus complexes à piloter.

"A mon avis, si vous voulez rendre les voitures plus difficiles à piloter, il faut les rendre plus rapides", préconise l'Écossais. "C'est ironique d'essayer de trouver des manières de rendre la vie plus difficile aux pilotes quand les voitures actuelles sont plus lentes qu'elles ne l'étaient en 2004."

"Souvenez-vous de l'interdiction des consignes d'équipe"

Surtout, penser que certains pilotes vont être réellement avantagés ou désavantagés par rapport à ce qui se faisait avant serait un tort. Pour Coulthard, seuls les pilotes expérimentés pâtiront de l'interdiction de certains messages radio.

"Cette interdiction ne changera pas tant que ça la hiérarchie", assure-t-il. "On ne va pas voir Fernando Alonso soudainement chuter sur la grille parce qu'il y a moins d'informations en provenance du muret des stands. Cela pourrait rendre les choses légèrement plus difficiles pour les pilotes vraiment inexpérimentés, mais de manière générale je pense que c'est un faux-fuyant."

Enfin, la mise en application de l'interdiction est également délicate à contrôler. Les suspicions de McLaren envers Red Bull lors du dernier Grand Prix l'ont déjà prouvé, tout comme la limite avec laquelle certains ingénieurs de course ont dû flirter tout au long du week-end à Singapour.

"Quant à savoir s'il est possible de faire respecter l'interdiction de "coacher" les pilotes, j'ai de sérieux doutes", prévient Coulthard. "Les équipes ont toujours trouvé des manières de communiquer ce qu'elles voulaient à leurs pilotes. Souvenez-vous de l'interdiction des consignes d'équipe. Tout ce que cela a fait, c'est que les équipes ont trouvé des façons plus ingénieuses pour communiquer leurs instructions. C'est naïf de penser que la même chose n'arrivera pas de nouveau."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes David Coulthard , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités