Courir de nuit ? Rien de bien nouveau pour Glock

Pour la première fois dans l'histoire de la Formule 1, un Grand Prix va se disputer de nuit, ce week-end à Sinagpour

Pour la première fois dans l'histoire de la Formule 1, un Grand Prix va se disputer de nuit, ce week-end à Sinagpour. Mais pour les pilotes ayant couru aux Etats-Unis, cela ne constitue en rien une nouveauté.

Timo Glock, par exemple, a déjà disputé une course en nocturne et selon lui, le seul élément perturbateur est le fait de conduire à une heure généralement consacrée au repos.

"Les courses en nocturne sont sympa et représentent beaucoup de spectacle pour les supporters. Lorsque je courais aux États-Unis, j'ai participé à une course nocturne à Las Vegas en 2005 : c'est une expérience différente, d'autant plus que la course se déroulait sur un ovale."

"En général, les courses de nuit ne posent pas de problème car l'éclairage fait que vous y voyez presque comme en plein jour. Par contre, ce qui est plutôt bizarre, c'est de courir à une heure où normalement vous vous reposez."

"En fait, j'ai déjà piloté la TF108 de nuit, pour une démonstration à Valence en janvier, mais l'expérience va être totalement différente pour ce week-end."

En ce qui concerne la compétition, Glock espère renouer avec le succès et inscrire des points importants en vue de la lutte opposant Toyota à Renault.

"L'épreuve de Singapour semble fantastique et je suis vraiment impatient de courir car je pense être dans de bonnes conditions pour marquer d'autres points. Les choses ne se sont pas bien déroulées à Monza, avec les conditions de piste qui ont changé au plus mauvais moment pour notre stratégie."

"Du coup, la bataille pour la quatrième place au championnat du monde des constructeurs va être très serrée. Nous sommes très motivés pour avoir le dessus."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Timo Glock
Type d'article Actualités