Course - Autoritaire, Verstappen domine Hamilton !

Max Verstappen a remporté le dernier Grand Prix de Malaisie de l'Histoire de la Formule 1 grâce à une course menée de main de maître, avec en point d'orgue un beau dépassement sur Lewis Hamilton. Sebastian Vettel a admirablement sauvé les meubles.

La grille de départ était très intéressante dans la lutte pour le titre, le leader du championnat Lewis Hamilton occupant la pole position tandis que son dauphin Sebastian Vettel, victime d'un problème technique en qualifications, a pris le départ de la dernière place avec plusieurs pièces neuves sur son moteur. Il a été équipé de pneus tendres, au contraire des supertendres adoptés par quasiment tous les autres concurrents.

C'est donc Kimi Räikkönen qui devait accompagner Hamilton en première ligne, mais à quelques minutes du départ, les mécaniciens de la Scuderia s'activaient autour de la Ferrari du Finlandais en raison d'un problème de batterie ! Il n'a pu participer à la course.

 

Ce sont donc les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo qui suivaient Hamilton sur la grille, ainsi que Valtteri Bottas et Esteban Ocon en troisième ligne. Tous les pilotes ont pris le départ en pneus slicks malgré une piste qui restait légèrement humide par endroits suite à un gros orage.

À l'extinction des feux, Hamilton a logiquement conservé la tête avec facilité, alors que Bottas faisait l'extérieur aux Red Bull au premier virage ! Verstappen s'est toutefois défendu ardemment et a conservé la deuxième place. Derrière les top teams, Stoffel Vandoorne s'est hissé au cinquième rang, alors que Vettel est remonté à la 12e place en l'espace d'un tour.

 

Désastre pour Esteban Ocon : le Français a dû rentrer au stand après deux tours seulement, probablement victime d'une crevaison, alors qu'il occupait la septième place. Un replay a montré que le Français avait été pris en sandwich entre son coéquipier Sergio Pérez et la Williams de Felipe Massa, qu'il a heurtée, au deuxième virage.

Verstappen prend la tête

À l'avant, il n'a d'ailleurs fallu que trois boucles à Hamilton et Verstappen pour prendre quatre secondes d'avance sur Bottas et Ricciardo, le Finlandais jouant le rôle de bouchon. Et c'est justement à ce moment-là que Verstappen a lancé une attaque sur le leader au premier virage par l'intérieur, s'emparant de la tête de la course !

 

Hamilton a tenté de riposter au passage suivant mais s'est finalement avéré incapable de suivre le rythme du pilote Red Bull, qui a pris deux secondes et demie d'avance en l'espace de quatre tours, un écart qui a doublé dans les trois boucles suivantes.

Relégués à neuf secondes, Bottas et Ricciardo bataillaient toujours, mais l'Australien ne trouvait pas l'ouverture. Ce dernier a fini par lancer une attaque convaincante par l'extérieur au premier virage dans le neuvième tour, les deux hommes restant au coude à coude dans les courbes suivantes avant que la Mercedes ne finisse par céder au virage 4. Et Ricciardo a pris cinq secondes d'avance sur son rival en l'espace de deux tours !

 

Derrière le top 4, Sergio Pérez a pris l'avantage sur Stoffel Vandoorne pour la cinquième place, alors que Renault et Nico Hülkenberg lançaient la première salve d'arrêts au stand dès la fin du dixième tour. Des premiers arrêts qui permettaient à Sebastian Vettel d'intégrer le top 10.

Vettel poursuit sa remontée

Après 15 des 56 tours, Verstappen menait avec sept secondes d'avance sur Hamilton, 12,5 sur Ricciardo et 23 sur Bottas. Aucun des hommes de tête n'était rentré au stand ; Sergio Pérez, qui occupait le cinquième rang, non plus. Désormais sixième, Vettel n'était qu'à six secondes de Bottas !

Cinq boucles plus tard, les écarts se creusaient entre tous les pilotes, alors que le top 6 se tenait toujours à l'écart de la voie des stands. Verstappen comptait neuf secondes d'avance sur Hamilton, 14 sur Ricciardo, 28 sur Bottas et 32 sur Pérez. Vettel, en revanche, mettait une forte pression au Mexicain pour la cinquième place. Le pilote Ferrari a facilement trouvé l'ouverture grâce au DRS, au 21e tour. Il ne lui a ensuite fallu que trois tours pour faire la jonction avec Bottas.

Plus loin dans le peloton, un Carlos Sainz n'ayant pas encore changé de pneus tentait tant bien que mal de résister à Esteban Ocon pour la huitième place, mais le Français a porté une attaque réussie qui s'est toutefois conclue en accrochage, avec une défense peut-être légèrement ambitieuse de l'Ibère. Ocon s'est retrouvé 12e.

 

Hamilton a été le premier des hommes de tête à chausser les pneus tendres, à la fin du 26e tour... et a repris la piste au troisième rang, juste devant Bottas et Vettel ! Verstappen en a fait de même au passage suivant, tandis que Vettel a chaussé les supertendres. Bottas, lui, s'est arrêté après 28 boucles, tandis que Ricciardo a été le dernier des leaders à changer de gommes, quelques instants plus tard.

Verstappen domine encore et toujours

Au 30e tour de course, Verstappen était en tête avec six secondes d'avance sur Hamilton, 18 sur Ricciardo, 26 sur Pérez (qui ne s'était pas encore arrêté), 32 sur Vettel et 37 sur Bottas. Carlos Sainz, quant à lui, a été contraint à l'abandon, victime d'un problème de moteur. Il occupait la septième position, mais n'ayant pas encore changé de pneus, il était virtuellement loin du top 10.

 

Dans le peloton, les batailles étaient particulièrement animées. Kevin Magnussen s'est fait remarquer par des changements de trajectoire en ligne droite face à Fernando Alonso pour la 13e place, alors que Felipe Massa a tassé Esteban Ocon dans l'herbe à la lutte pour la neuvième position.

Verstappen, quant à lui, s'est fait une frayeur, se retrouvant pris bien malgré lui dans la bataille déraisonnablement acharnée entre Jolyon Palmer et Kevin Magnussen, le pilote Renault partant en tête-à-queue à deux reprises.

 

Pendant ce temps, Vettel poursuivait sa chevauchée fantastique : au 37e tour, il n'avait plus que 27 secondes de retard sur Verstappen, 18 sur Hamilton, neuf sur Ricciardo. Le pilote Ferrari était clairement le plus rapide en piste. C'est au 45e passage qu'il s'est immiscé dans la zone DRS de Ricciardo, stade auquel son déficit sur les leaders était réduit à 19 secondes sur Verstappen et neuf secondes sur Hamilton.

Ricciardo résiste à Vettel

Vettel n'a toutefois pas pu dépasser Ricciardo facilement, surtout quand Fernando Alonso, s'est immiscé entre les deux hommes. "Je croyais que tu valais mieux que ça", a lâché Vettel à la radio. C'est ensuite Ricciardo qui a opposé une farouche résistance à son ancien coéquipier avant de reprendre un peu d'air pour assurer le podium.

Max Verstappen a donc remporté la deuxième victoire de sa carrière en Formule 1 après le Grand Prix d'Espagne 2016, au lendemain de son 20e anniversaire, devançant Lewis Hamilton, Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel. Valtteri Bottas est un décevant cinquième à près d'une minute du vainqueur, devant Sergio Pérez, meilleur des autres. Stoffel Vandoorne signe une belle septième place devant les Williams de Lance Stroll et de Felipe Massa, alors que malgré ses ennuis, Esteban Ocon marque le point de la dixième position.

À noter un étonnant accrochage entre Sebastian Vettel et Lance Stroll dans le tour d'honneur, suite à une incompréhension entre les deux hommes. Le train arrière de la Ferrari a été sérieusement endommagé.

 Grand Prix de Malaisie

 PiloteÉquipeTempsPts
01 M. Verstappen Red Bull 56 tours 25
02 L. Hamilton Mercedes +12.7 18 
03  D. Ricciardo Red Bull +22.5  15 
04 S. Vettel Ferrari +37.3  12 
05  V. Bottas Mercedes +56.0  10 
06 S. Pérez Force India +78.6 
07   S. Vandoorne McLaren + 1 tour 
08   L. Stroll Williams + 1 tour 
09  F. Massa Williams + 1 tour 
10  E. Ocon Force India + 1 tour 
11   F. Alonso McLaren + 1 tour   
12  K. Magnussen Haas + 1 tour   
13  R. Grosjean Haas + 1 tour   
14  P. Gasly Toro Rosso + 1 tour   
15  J. Palmer Renault + 1 tour   
16   N. Hülkenberg Renault + 1 tour  
17  P. Wehrlein Sauber + 1 tour   
18  M. Ericsson Sauber + 2 tours   
  C. Sainz Toro Rosso Abandon  
  K. Räikkönen Ferrari Abandon  
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Max Verstappen
Type d'article Résumé de course