Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Course - Charles Leclerc signe le premier succès 2019 de Ferrari

partages
commentaires
Course - Charles Leclerc signe le premier succès 2019 de Ferrari
Par :
1 sept. 2019 à 14:40

Charles Leclerc s'est imposé pour la première fois en Formule 1 au terme des 44 tours du Grand Prix de Belgique devenant le 108e vainqueur d'un GP de F1. Le Monégasque a été maintenu alerte jusqu'au terme du GP par Lewis Hamilton. Valtteri Bottas complète le podium, devant un Vettel ayant déroulé une stratégie pneumatique impuissante.

C'est après une série d'hommages appuyés en piste et sur la grille à Anthoine Hubert, décédé la veille consécutivement à un dramatique accident lors de la course F2, que le paddock concentre son esprit sur le Grand Prix à disputer.

 

Un Grand Prix que Ferrari n'a réellement pas le droit de laisser filer, ayant dominé Mercedes depuis le début du week-end et scellé la première ligne de la grille de départ après les qualifications. La première victoire de Charles Leclerc est attendue.

Abandon de Verstappen dès le départ !

Face à des menaces de pluie de 40%, les autos prennent le départ (voir la vidéo ici) sur une piste sèche. Les premiers hectomètres sont très agités : alors que Sainz cale en fond de grille, Leclerc parvient à garder les commandes du GP à la sortie du virage de La Source, tandis que Max Verstappen et Kimi Räikkönen s'accrochent à l'intérieur. L'incident amène le Néerlandais à perdre sa direction à l'abord d'Eau Rouge et terminer dans le mur : c'est l'abandon, tandis que Räikkönen, fond plat endommagé, rejoint son stand au ralenti et parvient à obtenir des réparations en deux temps.

 

Vettel, dépassé par Hamilton au départ, profite de l'aspiration dans la ligne droite de Kemmel et parvient à repasser P2. Au moment de l'intervention de la voiture de sécurité pour évacuer les débris de l'accrochage Verstappen/Räikkönen, les deux Ferrari sont aux commandes devant les deux Mercedes dans le même ordre que sur la grille, devant Norris (remonté de six places), Grosjean, Magnussen, Pérez, Gasly et Stroll, qui complète le top 10.

C'est au terme du quatrième passage que la course est relancée, au lieu du troisième : en proie à de grosses difficultés avec la transmission, Sainz est en effet contraint d'arrêter sa McLaren dans le dégagement de la dernière chicane, le jour de son anniversaire.

Leclerc aux commandes

Il s'agit sans doute de l'une des meilleures chances de Vettel de prendre la main sur son équipier : l'Allemand le sait mais bloque ses roues au freinage de La Source et voit ainsi les Mercedes le menacer. Grâce à cette approximation de l'Allemand, Leclerc s'est déjà ménagé 1''7 d'avance au terme du premier secteur, qu'il conserve au terme de ce premier tour véritablement lancé.

 

"Vettel n'est pas si rapide", informe Hamilton par radio à son équipe dans le tour suivant, mais demeurant en dehors de la zone d'activation du DRS (+1''4). Une certaine procession s'installe dans les tours suivants, tandis qu'un resserrement s'opère à partie de la septième position, derrière Magnussen, qui emmène un groupe de huit pilotes jamais espacés par plus de 0''8. Le Danois est dépassé par Pérez au dixième tour, puis par Gasly au 11e passage et Stroll au 12e.

Quelques instants après une erreur sans conséquence de Leclerc – passé tout droit à la Chicane de l'Arrêt de Bus et toujours 2''2 en tête –, Hamilton est revenu dans la même seconde que Vettel et signifie de nouveau à son équipe trouver l'Allemand "lent". L'Anglais peine cependant en termes de puissance et ne parvient pas à s'approcher de la Ferrari en ligne droite. Le calvaire de Magnussen se poursuit : Albon, dans la Red Bull, est lui aussi parvenu à prendre le meilleur et chasse les points.

Vettel décale sa stratégie pneumatique

Leclerc dispose de 4''0 d'avance sur Vettel et 5''0 sur Hamilton lorsque l'Allemand entre le premier aux stands et observe son arrêt aux stands, au terme du 15e passage. Les mediums sont chaussés et lui permettent de signer de meilleurs tours en course. Leclerc, Hamilton et Bottas restent plusieurs tours de plus en piste.

Le 19e tour est le théâtre d'une standing ovation et d'applaudissements donnant la chair de poule, en provenance de tous les gradins du circuit de Spa-Francorchamps : l'hommage intense des fans à Antoine Hubert, porteur du N°19, résonne au-dessus du son des moteurs (voir la vidéo ici).

 

Leclerc est maintenant resté tant de temps de plus en piste par rapport à Vettel que son avance aux commandes a fondu sur l'Allemand : au moment de son pitstop, au terme du 21e tour, le Monégasque passe derrière la Ferrari de son équipier ! Leader temporaire, Hamilton se débarrasse de ses pneus tendres dans la boucle suivante et reprend la piste virtuellement troisième, comme avant l'arrêt. Bottas boucle la série au tour 23.

Leclerc reprend "sa" première position

Au 24e passage et avec 20 tours à parcourir, Leclerc, P2 à 2''0 de Vettel, dispose de pneus plus frais de six tours que l'Allemand pour le reste de la course et reprend de gros dixièmes dans chaque secteur. Il ne faut que cinq kilomètres de plus à Leclerc pour opérer la jonction avec Vettel : "Laisse passer Charles sur ce tour", indique le muret des stands à Vettel, avant de confirmer à Leclerc : "Seb te laisse passer". Au début du 27e passage, Leclerc reprend "son" bien : a Vettel de tenter de conserver sa seconde place avec son avantage de 4''0 sur Hamilton, tandis que Leclerc se dirige vers la victoire.

 

"Faudra-t-il encore s'arrêter ?" demande Vettel au 28e tour. "Le plan est de terminer avec ces pneus", répond son stand. "OK, je pense que ça n'ira pas au bout. Il va nous marcher dessus", rétorque le quadruple Champion du monde. 

Hamilton est effectivement dans les basques de son rival dès le 30e tour et perd énormément de temps sur Leclerc avec le barrage représenté par la monoplace rouge. Il ne faut cependant qu'une tentative à l'Anglais, au 32e tour, pour effacer l'Allemand et prendre la seconde place du Grand Prix (voir la vidéo ici). La tête est désormais à 6''4. Un 32e tour symbolique, alors qu'Albon dépasse de son côté Gasly, qu'il remplace chez Red Bull depuis ce week-end et qui le devançait jusqu'à présent.

 

Un deuxième arrêt pour Vettel 

Même s'il se détache immédiatement d'un Vettel désormais menacé par Bottas, Hamilton ne semble pas avoir le rythme pour aller menacer directement Leclerc.

Vettel entre aux stands au 34e tour pour la seconde fois et chausse les tendres : 14''0 le séparent désormais du podium de Bottas. Pour ne rien arranger, l'Allemand est de nouveau vu à la faute avec ses pneus neufs dans le 36e tour. La fin de course rondement menée d'Albon se poursuit : le Thaïlandais réalise un beau dépassement sur la Renault de Ricciardo avant d'avaler la Toro Rosso de Kvyat et pointer septième.

Alors que les pneus mediums arrivent en fin de vie, Leclerc doit veiller à maintenir un rythme le gardant à l'abri du retour tonitruant de Hamilton. Revenu à 4''0 de la Ferrari au début du 41e passage, puis 2''0 dans le 43e, le leader confortable du Championnat du monde maintient la pression sur celui qui garde néanmoins ses esprits pour passer la ligne d'arrivée en vainqueur, pour première fois de sa carrière. Crève-cœur pour Lando Norris, dont la monoplace a lâché dans le dernier passage alors que l'Anglais allait signer le meilleur résultat de sa carrière F1, tandis que la course d'Albon se termine cinquième, après avoir dépassé Pérez dans les derniers mètres ! 

Belgium GP de Belgique

Cla Pilote Tours Temps Gap Intervalle Points
1 Monaco Charles Leclerc
44 1:23'45.710 25
2 United Kingdom Lewis Hamilton
44 1:23'46.691 0.981 0.981 18
3 Finland Valtteri Bottas
44 1:23'58.295 12.585 11.604 15
4 Germany Sebastian Vettel
44 1:24'12.132 26.422 13.837 13
5 Thailand Alexander Albon
44 1:25'07.035 1'21.325 54.903 10
6 Mexico Sergio Pérez
44 1:25'10.158 1'24.448 3.123 8
7 Russian Federation Daniil Kvyat
44 1:25'15.367 1'29.657 5.209 6
8 Germany Nico Hülkenberg
44 1:25'32.349 1'46.639 16.982 4
9 France Pierre Gasly
44 1:25'34.878 1'49.168 2.529 2
10 Canada Lance Stroll
44 1:25'35.548 1'49.838 0.670 1
11 United Kingdom Lando Norris
43 1 lap
12 Denmark Kevin Magnussen
43 1 lap
13 France Romain Grosjean
43 1 lap
14 Australia Daniel Ricciardo
43 1 lap
15 United Kingdom George Russell
43 1 lap
16 Finland Kimi Räikkönen
43 1 lap
17 Poland Robert Kubica
43 1 lap
18 Italy Antonio Giovinazzi
42 2 laps
19 Spain Carlos Sainz Jr.
1
20 Netherlands Max Verstappen
0

Article suivant
Verstappen relativise, un an après son dernier abandon

Article précédent

Verstappen relativise, un an après son dernier abandon

Article suivant

Norris élu "Pilote du Jour" du GP de Belgique 2019

Norris élu "Pilote du Jour" du GP de Belgique 2019
Charger les commentaires