Course - Hamilton dompte un Rosberg absent à domicile

Lewis Hamilton a remporté un superbe succès au Grand Prix d'Allemagne, renforçant son avance au Championnat du monde. Nico Rosberg n'a signé qu'une course bien pâle, échouant hors du podium.

Course - Hamilton dompte un Rosberg absent à domicile
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Valtteri Bottas, Williams FW38 repart après un tête-à-queue
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Felipe Nasr, Sauber C35
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H devant son équipier Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Nico Hulkenberg, Sahara Force India
Felipe Massa, Williams FW38
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Jenson Button, McLaren MP4-31
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team R.S.16
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Marcus Ericsson, Sauber C35
Carlos Sainz Jr, Scuderia Toro Rosso STR11 envoie des étincelles

Nico Rosberg s'élançait de la pole position après un brillant tour en Q3, devançant son coéquipier Lewis Hamilton et les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen.

Rosberg a toutefois complètement manqué son envol, permettant à ses trois rivaux de prendre les devants, tandis que Verstappen faisait l'extérieur à Ricciardo au premier virage. Dès le deuxième tour, Rosberg a porté une attaque par l'extérieur sur l'Australien pour la troisième place, mais ce dernier l'a robustement écarté.

 

Plus loin dans le peloton, un contact à l'épingle entre Jolyon Palmer et Felipe Massa a contraint le pilote Renault à rentrer au stand prématurément. Massa, quant à lui, s'est plaint du comportement de sa voiture.

Après sept tours, Hamilton avait déjà deux secondes et demie d'avance sur son dauphin Verstappen et cinq secondes sur son coéquipier Rosberg. Pendant ce temps, on a assisté à un accrochage entre les Manor à l'épingle.

Hamilton maîtrise

C'est à la fin du 11e tour que Verstappen et Rosberg se sont arrêtés au stand, alors que Ricciardo et Hamilton ont attendu les 12e et 14e boucles respectivement. Le Britannique n'a toutefois pas souffert des quelques tours effectués par ses rivaux en pneus neufs, reprenant la piste avec pas moins de six secondes d'avance.

L'aspect stratégique prenait toutefois de l'importance, avec Hamilton et Ricciardo en pneus tendres tandis que Rosberg et Verstappen roulaient en gommes supertendres.

À la fin du 22e tour, marquant le tiers de la course, Hamilton restait en tête avec six secondes et demie d'avance sur Verstappen, neuf sur Ricciardo et dix sur Rosberg.

Passe d'armes Rosberg/Verstappen

C'est d'ailleurs dès la fin du 27e tour que l'Allemand a chaussé un train de pneus tendres. Verstappen a fait de même une boucle plus tard, mais s'est vu débordé au freinage de l'épingle. Rosberg s'emparait ainsi de la troisième place virtuelle, mais les commissaires ont infligé cinq secondes de pénalité au pilote Mercedes qui, freinant trop tard, a tassé Verstappen hors de la piste.

 

Hamilton et Ricciardo, quant à eux, ont abandonné leurs pneus tendres pour un nouveau train de supertendres à la fin du 34e tour. Rosberg s'emparait de la deuxième place, pénalité non comprise, mais en pneus tendres usés, Verstappen et lui étaient à la peine par rapport à Ricciardo.

Sous la pression de l'Australien, Rosberg a effectué son troisième arrêt à la fin du 44e tour, purgeant sa pénalité par la même occasion. L'Allemand a chaussé des gommes tendres. Les Red Bull se sont également arrêtées lors des deux tours suivants, avec des pneus supertendres à la clé.

Hamilton, à quant à lui, a fait son dernier arrêt à la fin du 47e tour, chaussant des tendres comme son coéquipier et reprenant facilement la piste en tête du Grand Prix. Il avait alors 11 secondes d'avance sur Ricciardo, 12 sur Verstappen et 18 sur Rosberg.

Hamilton intouchable

À dix boucles de l'arrivée, le triple Champion du monde voyait son avance réduite à sept secondes sur Ricciardo, neuf sur Verstappen et 15 sur Rosberg, mais était bien parti pour remporter la course et s'est facilement imposé devant Ricciardo, Verstappen et Rosberg.

Les Ferrari n'ont jamais été en mesure de concurrencer les Red Bull et ont dû se contenter des cinquième et sixième places, Sebastian Vettel devant Kimi Räikkönen.

Nico Hülkenberg s'est emparé de la septième place au 62e tour grâce à un beau dépassement sur Valtteri Bottas, le Finlandais se faisant également dépasser par Jenson Button. Bottas a sauvé la neuvième place alors que Fernando Alonso, un temps dixième, s'est fait dépasser par Sergio Pérez en fin de course.

Grand Prix d’Allemagne
 PiloteÉquipeTempsPts
01 L. Hamilton Mercedes 67 tours 25
02 D. Ricciardo Red Bull +6.9 18
03 M. Verstappen Red Bull +13.4 15
04 N. Rosberg Mercedes +15.8 12
05 S. Vettel Ferrari +32.5 10
06 K. Räikkönen Ferrari +37.0 8
07 N. Hülkenberg Force India +70.0 6
08 J. Button McLaren + 1 tour 4
09 V. Bottas Williams + 1 tour 2
10 S. Pérez Force India + 1 tour 1
11 E. Gutiérrez Haas + 1 tour  
12 F. Alonso McLaren + 1 tour  
13 R. Grosjean Haas + 1 tour  
14 C. Sainz Toro Rosso + 1 tour  
15 D. Kvyat Toro Rosso + 1 tour  
16 K. Magnussen Renault + 1 tour  
17 P. Wehrlein Manor + 2 tours  
18 M. Ericsson Sauber + 2 tours  
19 J. Palmer Renault + 2 tours  
20 R. Haryanto Manor + 2 tours  
  F. Nasr Sauber Abandon  
  F. Massa Williams Abandon  
partages
commentaires
Verstappen restera agressif dans sa défense en piste
Article précédent

Verstappen restera agressif dans sa défense en piste

Article suivant

Championnat - Les classements après le GP d'Allemagne

Championnat - Les classements après le GP d'Allemagne
Charger les commentaires