Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Course - Hamilton mène le 50e doublé Mercedes dans la torpeur estivale

partages
commentaires
Course - Hamilton mène le 50e doublé Mercedes dans la torpeur estivale
Par :
23 juin 2019 à 14:40

Mercedes a signé son 50e doublé en Formule 1 en voyant Lewis Hamilton remporter le Grand Prix de France devant son équipier et plus proche rival au titre Valtteri Bottas, désormais relégué à 36 points au championnat...

Il fait de nouveau un grand beau soleil (25°C dans l'air, 55°c en piste) pour accueillir la F1 au Paul Ricard ce dimanche. Poleman autoritaire la veille, Hamilton conserve les commandes devant Bottas au premier virage (voir la vidéo du départ ici), devant Leclerc et Verstappen. Parti seulement depuis la 7e position, Vettel désire entamer son opération de limitation des dégâts, devancé qu'il est sur la grille par les deux McLaren de Norris et Sainz, qui inversent leurs positions dans le premier passage. L'Allemand est cependant toujours 7e au terme de celui-ci, devant la Red Bull de Gasly, Giovinazzi et Ricciardo. 

Lire aussi:

Plus problématique, le pilote Ferrari ne se montre pas en mesure de passer Norris dans les premiers tours et pointe déjà à plus de 12''0 du commandement au 5e passage, lorsqu'il finit par trouver la solution à l'abord de la chicane puis de passer devant Sainz et occuper la 5e position. Devant, Hamilton s'est ménagé une avance de 2''0 sur Bottas, tandis que Pérez se voit pénalisé de 5''0 pour avoir quitté la piste et gagné un avantage au départ.

 

Equipé de gommes Pirelli mediums, le top 7 se trouve sur une stratégie différente de celle de Gasly et Giovinazzi, équipés du composé tendre. Quatre pilotes ont fait le choix des pneus durs pour débuter la course : Räikkönen (11e), Hülkenberg (12e) Stroll (15e) et Grosjean (17e).

Hamilton fait le trou avant les arrêts

En tête, Hamilton fait inéluctablement monter son avance sur Bottas : 2''8 au 13e passage, 3''6 au 16e, 4''4 au 18e, 5''4 au 20e… En dépit d'une gêne ressentie au niveau de son siège "cassé", l'Anglais prend petit à petit la main sur le Grand Prix. Les écarts sont bientôt les mêmes entre les hommes de tête : le #44 devance son équipier de 6''0 à l'abord du 21e passage ; un écart similaire à celui généré par Bottas sur Leclerc, et par Leclerc sur Verstappen. P5, Vettel revient progressivement sur le Néerlandais, derrière lequel il évolue à 3''0.

 

Les Mercedes sont d'ailleurs très à l'aise avec les enveloppes medium. Bottas attend le 23e passage pour entrer aux stands chausser les durs, une boucle avant Hamilton, qui ressort avec une confortable avance de 11''2 sur son équipier, non sans avoir établi le meilleur tour en course sur le dernier passage réalisé avec ses pneus usés !

Écarts stables dans la torpeur

Il y a peu d'action en piste alors que la course passe dans sa seconde moitié et que les stratégies pneumatiques des équipes de milieu de plateau se déroulent avec des variantes importantes. Ricciardo et Grosjean sont vus au coude-à-coude dans la chicane (le Français n'étant pas encore rentré au stand). Grosjean perd la 12e place après une excursion dans l'échappatoire, et se plaint du pilotage de son rival à la radio.

 

Hamilton n'a guère besoin de pousser depuis sa sortie des stands. Les 15 passages suivants de l'homme de tête sont passés exactement dans les mêmes temps que ceux de son poursuivant, Bottas, avec une avance ménagée à 12''0. De son côté, Verstappen, 7''0 derrière Leclerc, contrôle lui aussi sa marge passée à 7'0 sur Vettel. Chez McLaren, on tente de préserver le résultat d'ensemble des pilotes (P6-P7), alors que Norris rencontre des problèmes hydrauliques lui interdisant l'utilisation du DRS dans les 10 derniers passages et le voyant devoir gérer une direction de plus en plus lourde. Las pour l'Anglais, le dernier tour est un calvaire, qui le voit dépassé par Ricciardo, Räikkönen et Hülkenberg !  

Lire aussi:

Le seul enjeu demeurant en fin d'épreuve concerne l'attribution du point lié au meilleur tour en course. Après avoir été dans les mains de Leclerc au 40e passage, le dernier accessit était entre les mains de Hamilton, auteur d'une référence dans le 42e tour, jusqu'à la réponse de Bottas et Hamilton, puis de Vettel, auteur d'un "pitstop gratuit" dans le tour dernier tour d'une course n'ayant vu que l'abandon pour des raisons stratégiques d'un Romain Grosjean à l'agonie.

En franchissant la ligne d'arrivée en tête, Lewis Hamilton signe son 79e succès en Formule 1, devant Bottas, auteur de son 37e podium. Leclerc complète le podium avec sa 3e réalisation personnelle. 

Cla Pilote Tours Gap Points
1 United Kingdom Lewis Hamilton 53   25
2 Finland Valtteri Bottas 53 18.056 18
3 Monaco Charles Leclerc 53 18.985 15
4 Netherlands Max Verstappen 53 34.905 12
5 Germany Sebastian Vettel 53 1'02.796 11
6 Spain Carlos Sainz Jr. 53 1'35.462 8
7 Australia Daniel Ricciardo 52 1 Lap 6
8 Finland Kimi Räikkönen 52 1 Lap 4
9 Germany Nico Hülkenberg 52 1 Lap 2
10 United Kingdom Lando Norris 52 1 Lap 1
11 France Pierre Gasly 52 1 Lap  
12 Mexico Sergio Pérez 52 1 Lap  
13 Canada Lance Stroll 52 1 Lap  
14 Russian Federation Daniil Kvyat 52 1 Lap  
15 Thailand Alexander Albon 52 1 Lap  
16 Italy Antonio Giovinazzi 52 1 Lap  
17 Denmark Kevin Magnussen 52 1 Lap  
18 Poland Robert Kubica 51 2 Laps  
19 United Kingdom George Russell 51 2 Laps  
  France Romain Grosjean 44    

 

 

Article suivant
LIVE Formule 1, GP de France: Course

Article précédent

LIVE Formule 1, GP de France: Course

Article suivant

Lando Norris élu "Pilote du Jour" du GP de France 2019

Lando Norris élu "Pilote du Jour" du GP de France 2019
Charger les commentaires