Course - Hamilton relance son championnat à domicile!

Lewis Hamilton a réalisé son rêve, aujourd'hui, à Silverstone, en remportant non seulement son GP national pour la seconde fois de sa carrière, mais en reprenant surtout 25 points à son rival et équipier Nico Rosberg, victime d'une panne de...

Lewis Hamilton a réalisé son rêve, aujourd'hui, à Silverstone, en remportant non seulement son GP national pour la seconde fois de sa carrière, mais en reprenant surtout 25 points à son rival et équipier Nico Rosberg, victime d'une panne de transmission alors qu'il occupait le commandement de la course.

Le championnat du monde des pilotes se trouve ainsi totalement relancé, l'Anglais n'ayant plus que 4 points de retard sur celui qui signe son premier abandon de la saison. Le podium de Silverstone est complété par un très méritant Valtteri Bottas, parti 14ème sur la grille avec sa Williams, et Daniel Ricciardo, une nouvelle fois devant Vettel, auteur d'une belle passe d'armes avec Alonso en seconde moitié de GP.

--

Le Grand Prix de Grande-Bretagne se tient par temps sec. Tout le plateau prend la décision de s’élancer en mélange pneumatique medium, à l’exception des Ferrari d’Alonso et de Räikkönen, respectivement P16 et P18 sur la grille. La Scuderia souhaite se donner la possibilité de ne réaliser qu’un seul arrêt pour tenter de remonter après les qualifications désastreuses de la veille.

Gros crash de Räikkönen au départ

Le départ du GP est très agité : Hamilton s’élance parfaitement de sa P6 et se retrouve immédiatement à l’intérieur de Vettel, qui manque son envol. Le Britannique prend le dessus sur le pilote Red Bull et se retrouve P4 dès la fin du premier secteur. Pérez entre en contact avec Vergne.



Mais c’est dans la ligne droite de Wellington qu’intervient un impressionnant accident : Räikkönen perd sa Ferrari en pleine ligne droite, sortant large dans la zone de dégagement, lors de l’accélération. Mais Iceman garde le pied au plancher et reprend la piste à pleine vitesse. La sentence est immédiate : un impressionnant ‘coup de raquette’ sanctionne ce rattrapage approximatif, en pleine accélération, et envoie le Ferrari avec brutalité contre le rail. Sur cet impact spectaculaire, Iceman devient passager de sa Ferrari, qui traverse la piste et se retrouve sous le nez de Massa, qui ne peut éviter un contact, mais déjoue heureusement un choc pleinement frontal à très grande vitesse. La Caterham de Kobayashi ne peut non plus éviter la Ferrari.

Les débris et les inspections de piste nécessaires font tout d’abord entrer la voiture de sécurité en piste, mais c’est finalement le drapeau rouge qui est brandi : une nouvelle procédure de départ aura lieu. Räikkönen, boitillant en sortant de son auto, est évacué par ambulance, tandis que Massa abandonne sans craintes physiques.



Une heure d’attente pour le restart

Le second départ ne peut pas être donné avant la réparation de la barrière contre laquelle Räikkönen est entré en contact. La procédure prend une longue heure,

ce qui n'est pas du goût de Niki Lauda

.

Pendant ce temps, Grosjean et Pérez prennent la décision de passer en mélange medium, tandis qu’Alonso abandonne son train dur et chausse le medium : un choix stratégique intéressant de la part de la Scuderia : l’Espagnol peut désormais disputer toute la course avec le composé le plus rapide. Vergne adopte la même stratégie.
Le classement au restart est le suivant : quatre autos motorisées par Mercedes devant, avec Rosberg, Button, Magnussen, Hamilton, devant Vettel, Hülkenberg, Ricciardo, Kvyat et Bottas. La Marussia de Bianchi occupe la P10, devant les Sauber et Alonso, P13. Chilton est sous le coup d’une pénalité pour avoir emprunté la pitlane après l’interruption de course. Les commissaires ferment en revanche les yeux sur l’accrochage entre Pérez et Vergne. Dans le top 10, seules les Red Bull sont en pneus durs.



Hamilton et Bottas à la chasse

Rosberg se détache immédiatement de Button au restart avec 1.5s au passage de la ligne. Hamilton place Magnussen sous pression et prend l’extérieur dans le dernier virage, permettant au pilote Mercedes de passer P3. Derrière, Bottas lance la charge : P9 au restart, le pilote Williams gagne deux positions dès le premier tour lancé (Kvyat et Ricciardo).

Hamilton plonge à l’intérieur de Button au 4ème tour et prend la seconde place : les spectateurs de Silverstone vont avoir droit à leur duel au sommet entre le héros local et Nico Rosberg !

Le Britannique doit désormais combler un écart de 5.6 s pour aller menacer son équipier. Pour autant, Rosberg se montre sous contrôle : impossible pour Hamilton de réduire l’écart dans les boucles suivantes. Pour éviter de devoir perdre du temps derrière Button, P3, qui perd beaucoup de temps, Vettel entre aux stands dès le 10ème passage. L’Allemand est en intense bataille avec Magnussen, Bottas et Ricciardo.



Stratégies décalées entre Hamilton et Rosberg, Alonso pénalisé

Gutierrez est en action : cette fois, la victime se nomme Pastor Maldonado, qui part quatre roues en l’air suite à un contact du Mexicain. Après 12 boucles, on informe Rosberg du fait qu’il ne dispose d’aucune marge en termes de consommation de carburant. Pour Ferrari, le weekend continue à être difficile : Alonso est pénalisé d’un stop & go de 5 secondes pour avoir pris une mauvaise position dans la hiérarchie lors du restart. L’Espagnol est cependant libre d’observer cette pénalité lors d’un arrêt programmé.

Hamilton est à l’attaque avant les arrêts des Mercedes et signe un meilleur temps absolu au 16ème passage, le rapprochant de Rosberg à 3.1s. Les boucles suivantes sont agressives : l’Anglais n’a que 2.8s de retard quand Rosberg s’engouffre dans les stands au 18ème passage.

Hamilton, qui n’avait pas pu réaliser de long relai en essais libres, reste 5 tours de plus en piste avant de chausser le mélange dur. Rosberg annonce à la radio avoir des problèmes sur les changements des vitesses en rétrogradation, mais signe malgré tout de bons temps avec ses pneus neufs. Une nouvelle fois, l’arrêt du Britannique dure 1.5s de plus que celui de son équipier. Au 25ème tour, après un arrêt chacun, Rosberg dispose d’une maRge de 5.9s.



Le tournant du championnat !

Avec des pneus plus frais de 5 tours, Hamilton relance la charge après son arrêt et compte bien placer Rosberg dans la position de défenseur. En seulement trois tours, Hamilton reprend 3 secondes à Rosberg, qui rencontre des problèmes de transmission de plus en plus importants.

L’Allemand perd le commandement au T28 au profit de Hamilton et met finalement pied à terre un tour plus tard. C’est l’équilibrage de chance dont Hamilton avait tant besoin pour relancer sa quête de titre mondial.

Hamilton se retrouve seul en tête avec une avance conséquente de 42 secondes d’avance sur Vettel, second seulement virtuel après le deuxième arrêt de Bottas, parti 14ème.

La frustration de Vettel se fait d'ailleurs sentir au fur et à mesure qu'il recule dans le classement : repassé par Alonso au T35 sans vergogne, l’Allemand ne pointe plus que P6 et se trouve sous la pression de Magnussen. La bataille entre les deux Champions est fascinante à suivre, chaque équipe tentant par radio d’influencer la FIA concernant l’utilisation des limites de la piste par l’auto rivale.

La détermination de Vettel le lance dans un assaut musclé, roues contre roues avec Alonso, au 48ème passage. L'Allemand garde le dernier mot jusqu'à l'arrivée, au 52ème passage. Malheureusement, cette action se déroulait à une minute pleine d'une Mercedes toujours intouchable...

Formule 1 - Grand Prix de Grande-Bretagne 2014
Pilote Ecurie Ecart Pts
01   L. Hamilton   Mercedes 52 tours 25
02   V. Bottas   Williams +30.1 18
03   D. Ricciardo   Red Bull +46.4 15
04   J. Button   McLaren +47.3 12
05   S. Vettel   Red Bull +53.8 10
06   F. Alonso   Ferrari +59.9 8
07   K. Magnussen   McLaren +62.5 6
08   N. Hülkenberg   Force India +88.6 4
09   D. Kvyat   Toro Rosso +89.3 2
10   J. Vergne   Toro Rosso +1 tour 1
11   S. Pérez   Force India +1 tour
12   R. Grosjean   Lotus +1 tour
13   A. Sutil   Sauber +1 tour
14   J. Bianchi   Marussia +1 tour
15   K. Kobayashi   Caterham +2 tours
16   M. Chilton   Marussia +2 tours
17   P. Maldonado   Lotus +3 tours
Ab   N. Rosberg   Mercedes Boîte de vitesses
Ab   M. Ericsson   Caterham Suspension
Ab   E. Gutiérrez   Sauber Accrochage
Ab   F. Massa   Williams Accident
Ab   K. Räikkönen   Ferrari Accident
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Niki Lauda , Nico Rosberg , Pastor Maldonado , Daniel Ricciardo , Valtteri Bottas
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités