Course - Hamilton seul au monde, Rosberg perd très gros!

partages
commentaires
Course - Hamilton seul au monde, Rosberg perd très gros!
Par : Basile Davoine
6 sept. 2015 à 13:23

De main de maître, Lewis Hamilton a décroché sa septième victoire cette saison et assoit un peu plus sa domination. C'est également le 40e succès de sa carrière en F1.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren avec sa petite amie Lara Alvarez
Felipe Massa, Williams FW37
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Kimi Raikkonen, Ferrari avec Sebastian Vettel, Ferrari
Romain Grosjean, Lotus F1 Team dans le Parc Fermé
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08
Roberto Merhi, Manor F1 Team
Valtteri Bottas, Williams FW37
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06

En pole position devant les deux Ferrari, Lewis Hamilton prend le départ de cette course avec la dernière spécification de l'unité de puissance Mercedes, ce qui n'est pas le cas de Nico Rosberg, quatrième, contraint de revenir à l'ancienne configuration. Côté météo, le temps est idéal avec 22°C dans l'air et 38°C sur la piste à l'heure du départ. 

Seuls quatre pilotes font le choix de s'élancer en gommes mediums, tous en fond de grille, à savoir Carlos Sainz, Fernando Alonso, Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo. 

Räikkönen scotché

Dès l'extinction des feux, un coup de théâtre survient puisque Kimi Räikkönen reste scotché sur son emplacement. Le peloton parvient à l'éviter et le Finlandais décolle finalement, mais Hamilton s'échappe déjà devant Vettel. Piégé, Rosberg se retrouve sixième et doit attaquer Pérez pour entamer sa remontée. On note également du grabuge dans la première chicane, entre Nasr et Maldonado notamment. Si le Brésilien passe par les stands, Maldonado doit abandonner après avoir cassé son fond plat sur les gendarmes couchés. La malchance accable Lotus qui perd également Romain Grosjean dès le premier tour, voiture fumante sur le bas-côté. 

Pendant que Räikkönen remonte dans le peloton à la faveur de l'aspiration et du DRS, Hamilton construit déjà son avance en tête sur Vettel et les deux Williams, qui devancent Rosberg. Plus loin, Button tente de faire de la résistance après un bon départ, mais ne peut pas résister bien longtemps à ses adversaires, faute de vitesse de pointe. Sainz est quant à lui pénalisé de 5 secondes pour avoir tiré un avantage en court-circuitant une chicane ; l'Espagnol est d'ailleurs le premier à s'arrêter, dès le 11e tour. 

Hamilton contrôle la concurrence

En délicatesse avec ses freins, Rosberg bute sur Bottas et ne parvient pas à prendre le meilleur sur le pilote Williams à la première chicane. Nous sommes alors au 15e tour et l'Allemand compte déjà 19 secondes de retard sur Hamilton, leader avec 8 secondes d'avance sur Vettel. Mercedes décide donc de stopper Rosberg dès le 19e tour pour tenter de se débarrasser des Williams. L'opération fonctionne puisque Massa s'arrête au tour suivant et repart derrière le pilote Mercedes. 

Hamilton contrôle totalement sa course et Vettel s'arrête même un tour plus tôt que le Britannique. Quand l'Anglais observe son arrêt, il compte plus de 40 secondes d'avance sur Räikkönen, dont Ferrari repousse au maximum le pitstop pour permettre la remontée. Le Finlandais s'arrête finalement au 30e tour, évité de justesse à l'entrée des stands par un Roberto Merhi très optimiste au freinage! 

Tandis que Hamilton compte 20 secondes d'avance sur Vettel et enchaîne les meilleurs tours en course, le pilote Ferrari regarde désormais derrière lui, puisque la menace se nomme Rosberg. Le quadruple Champion du Monde parvient dans un premier temps à gérer l'écart pour défendre se deuxième place. Le rythme de la SF15-T est toutefois inférieur et Vettel doit s'accrocher pour tenter de résister. 

Alors qu'il est confortablement leader, Hamilton se voit intimer l'ordre d'attaquer encore et s'exécute, signant une fois de plus le meilleur tour en course pour porter son avance à 24 secondes. 

A deux tours du drapeau à damier, Rosberg perd gros et voit son V6 Mercedes partir en fumée. Avec son premier abandon de la saison, l'Allemand fait une très mauvaise opération au classement du championnat. 

Réouverte par l'abandon de Rosberg, la lutte pour le podium devient intense entre les deux pilotes Williams qui ne se font aucun cadeau, mais Massa parvient à s'offrir un deuxième podium à Monza en deux ans! 

Formule 1 - Grand Prix d’Italie 2015
 PiloteEcurieTempsPts
01   L. Hamilton   Mercedes 53 tours 25
02   S. Vettel   Ferrari +25.0 18
03   F. Massa   Williams +47.6 15
04   V. Bottas   Williams +47.9 12
05   K. Räikkönen   Ferrari +68.8 10
06   S. Pérez   Force India +72.7 8
07   N. Hülkenberg   Force India +1 tour 6
08   D. Ricciardo   Red Bull +1 tour 4
09   M. Ericsson   Sauber +1 tour 2
10   D. Kvyat   Red Bull +1 tour 1
11   C. Sainz   Toro Rosso +1 tour  
12   M. Verstappen   Toro Rosso +1 tour  
13   F. Nasr   Sauber +1 tour  
14   J. Button   McLaren +1 tour  
15   W. Stevens   Manor +2 tours  
16   R. Merhi   Manor +2 tours  
17   N. Rosberg   Mercedes +3 tours  
18   F. Alonso   McLaren +6 tours  
    R. Grosjean   Lotus Abandon  
    P. Maldonado   Lotus Abandon  
Prochain article Formule 1
Photos - Les 10 derniers vainqueurs à Monza

Previous article

Photos - Les 10 derniers vainqueurs à Monza

Next article

Les véritables différences entre Hamilton, Senna, Schumacher et Alonso

Les véritables différences entre Hamilton, Senna, Schumacher et Alonso
Charger les commentaires