Course - Hamilton vainc Vettel dans un duel au sommet

partages
commentaires
Course - Hamilton vainc Vettel dans un duel au sommet
Par : Benjamin Vinel
14 mai 2017 à 13:42

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix d'Espagne 2017 lors d'une course qui s'est résumée à un duel de longue haleine avec Sebastian Vettel.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Sergio Perez, Sahara Force India VJM10
Felipe Massa, Williams FW40
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Esteban Ocon, Sahara Force India VJM10
Marcus Ericsson, Sauber C36
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Lance Stroll, Williams FW40
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12

Comme depuis le début de la saison, Mercedes et Ferrari se tenaient dans un mouchoir de poche lors des qualifications, et Lewis Hamilton a signé la pole position devant Sebastian VettelValtteri Bottas et Kimi Räikkönen. Tous les pilotes ont pris le départ en pneus tendres à l'exception de Jolyon PalmerDaniil Kvyat et Stoffel Vandoorne, chaussés de gommes mediums en fond de grille.

À l'extinction des feux, ce fut le chaos ! Pendant que Vettel prenait l'avantage sur Hamilton pour la tête de la course, Räikkönen et Verstappen s'accrochaient à l'extérieur du premier virage, contraints à l'abandon dans un incident dont Bottas, également impliqué, s'est tiré indemne ; Fernando Alonso, star des qualifications, faisait une excursion dans les graviers à la sortie du virage 2, suite à une touchette avec Felipe Massa, qui a subi une crevaison.

 

Vettel menait donc la course devant Hamilton, Bottas, Ricciardo... et les Force India de Sergio Pérez et Esteban Ocon, toujours présentes pour saisir les opportunités ! Vettel a rapidement pris deux secondes d'avance sur son dauphin.

Bien que Hamilton ait fait part à son équipe des difficultés qu'il rencontrait pour suivre le rythme du leader, le pilote Mercedes s'est maintenu à deux secondes, contrairement à son coéquipier Valtteri Bottas, relégué à dix secondes en autant de tours.

Bottas retarde Vettel

Alors que Kevin Magnussen et Carlos Sainz se faisaient remarquer en sortant des stands côte à côte, avec un passage dans l'herbe pour l'Ibère, Sebastian Vettel a effectué son premier changement de pneus dès la fin du 14e tour et a repris la piste derrière Hamilton, Bottas et Ricciardo. Enchaînant les meilleurs tours en course grâce à ses gommes neuves, le pilote Ferrari s'est rapidement emparé de la troisième place face à son ancien coéquipier et a progressivement réduit l'écart sur les Mercedes.

Hamilton et Ricciardo ont effectué leur premier arrêt à la fin du 21e tour, mais ont chaussé les pneus mediums, contrairement aux tendres adoptés de nouveau par la majorité des concurrents. Hamilton a repris la piste à huit secondes de Vettel, qui a rattrapé Bottas à ce moment précis.

Il était crucial pour le pilote Ferrari de doubler le leader de la course et ses pneus usés au plus vite, mais Bottas a opposé une résistance remarquable, si bien qu'il a fallu deux tours à Vettel pour prendre l'avantage dans la ligne droite des stands avec deux roues dans l'herbe ! L'avance de l'Allemand sur Hamilton s'est réduite de moitié dans ce laps de temps...

 

C'est après un très long relais de 26 tours en pneus tendres que Bottas a effectué son premier arrêt pour être équipé d'enveloppes mediums. Le Finlandais a logiquement repris la piste loin des deux leaders.

Entre les leaders, justement, l'écart s'est accru de nouveau jusqu'à six secondes au 30e passage : les gommes tendres de Vettel fonctionnaient clairement mieux que le composé medium utilisé par Hamilton. Lorsque son écurie lui a demandé de réduire l'écart, le Britannique, qui perdait une demi-seconde au tour, a répondu : "Je ne pense pas pouvoir réduire l'écart, les gars ! Pas avec ces pneus !"

Cafouillage sous VSC

Coup de théâtre au 34e tour : débordé par Felipe Massa, Stoffel Vandoorne a semblé tout simplement ne pas voir son rival à l'intérieur et s'est rabattu sur lui au premier virage, brisant la suspension avant droite de sa MCL32 et s'échouant dans les graviers.

La voiture de sécurité virtuelle est entrée en action ; de nombreux pilotes en ont profité pour rentrer aux stands, mais il y a eu cafouillage chez Mercedes, où les mécaniciens se sont positionnés avec des pneus neufs... mais Hamilton et Bottas sont restés en piste ! L'Anglais est finalement rentré au tour suivant pour se débarrasser de ses mediums... alors que la VSC s'achevait !

Encore plus étonnant, c'est une boucle après Hamilton que Vettel a fait son changement de pneus. Le pilote Ferrari a repris la piste au coude à coude avec la Mercedes et a semblé la tasser hors de la piste à l'intérieur du virage 2 pour conserver la tête de la course. Pendant ce temps, Valtteri Bottas immobilisait sa W08 en bord de piste dans un panache de fumée ; c'était l'abandon.

 

Désormais chaussé des gommes tendres plus performantes face aux mediums de Vettel, Hamilton a imposé une pression intense à son rival, qui n'a pas pu résister indéfiniment : le pilote Mercedes a pris l'avantage au premier virage dans le 44e tour. "Aucune chance", lâchait Vettel à la radio. "Comme un train."

Cependant, une fois passé devant, Hamilton n'a pas vraiment creusé l'écart : ses pneus arrière surchauffaient. "Ils n'auraient pas pu le faire il y a deux tours, quand il était derrière ?" s'agaçait Vettel, informé par son ingénieur des soucis rencontrés par son rival. L'Allemand s'est initialement maintenu à deux secondes, mais à dix tours du but, Hamilton avait doublé son avance.

La grande question était la durée de vie des gommes tendres du pilote Mercedes, contraint à effectuer 30 tours avec ce train de pneus. Hamilton est néanmoins parvenu à maintenir l'écart, certes aidé par la seconde et demie perdue par son rival lorsque ce dernier a été gêné par la Williams de Felipe Massa.

Hamilton s'impose

Lewis Hamilton a donc remporté la 55e victoire de sa carrière devant Sebastian Vettel, qui conserve la tête du championnat. Daniel Ricciardo monte sur la troisième marche du podium après avoir passé la course dans un véritable no man's land, suite aux abandons de Räikkönen, Verstappen et Bottas.

Performance irréprochable des Force India, toutes deux classées dans le top 5 avec Sergio Pérez et Esteban Ocon, même si le résultat exceptionnel du jour est certainement la huitième place de Pascal Wehrlein au volant d'une Sauber équipée d'un moteur Ferrari vieux d'un an – Wehrlein aurait même pu finir septième sans une pénalité de cinq secondes pour ne pas être rentré aux stands en suivant le tracé prévu.

Carlos Sainz hérite donc de la septième place à domicile alors que son coéquipier Daniil Kvyat se classe neuvième après un accrochage avec Kevin Magnussen en fin de course. Victime d'une crevaison, le Danois a perdu les points ; son coéquipier Romain Grosjean s'est emparé de la dixième place.

 Grand Prix d'Espagne
 PiloteÉquipeTempsPts
01 L. Hamilton Mercedes 66 tours 25 
02 S. Vettel Ferrari +3.4  18 
03 D. Ricciardo Red Bull +75.8  15 
04 S. Pérez Force India + 1 tour 12 
05  E. Ocon Force India + 1 tour  10 
06  N. Hülkenberg Renault + 1 tour 
07  C. Sainz Toro Rosso + 1 tour 
08  P. Wehrlein Sauber + 1 tour 
09 D. Kvyat Toro Rosso + 1 tour 
10  R. Grosjean Haas + 1 tour 
11  M. Ericsson Sauber + 2 tours   
12 F. Alonso McLaren + 2 tours    
13 F. Massa Williams + 2 tours    
14   K. Magnussen Haas + 2 tours    
15 J. Palmer Renault + 2 tours    
16   L. Stroll Williams + 2 tours    
   V. Bottas Mercedes Abandon  
   S. Vandoorne McLaren Abandon  
  M. Verstappen Red Bull Abandon  
  K. Räikkönen Ferrari Abandon  
Prochain article Formule 1
Bottas : Les pneus ne vont pas longtemps dicter la lutte pour le titre

Previous article

Bottas : Les pneus ne vont pas longtemps dicter la lutte pour le titre

Next article

Bottas : Maintenir Vettel derrière moi "profitait à Lewis"

Bottas : Maintenir Vettel derrière moi "profitait à Lewis"
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course