Course - Pérez émerge du chaos, zéro pointé pour Verstappen et Hamilton !

Sergio Pérez a remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 de Formule 1, devant Sebastian Vettel et Pierre Gasly, dans une course où les deux leaders du championnat ont tous les deux échoué à inscrire des points !

Course - Pérez émerge du chaos, zéro pointé pour Verstappen et Hamilton !

Le Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 de Formule 1 a vu la victoire de Sergio Pérez, dans une épreuve où Max Verstappen a été victime d'une défaillance pneumatique alors qu'il menait et où Lewis Hamilton, au second départ, a commis une très couteuse erreur ! Aucun des deux leaders du championnat n'a inscrit de point, alors que Sebastian Vettel a offert un podium à Aston Martin  et Pierre Gasly s'est hissé sur la dernière marche.

Lire aussi :

La course

24°C dans l'air et 40°C sur la piste, ce sont les conditions au moment du départ à Bakou. Le top 10 est entièrement chaussé de gommes tendres (rouges) ; derrière, Kimi Räikkönen et les Williams ont choisi les mediums (jaunes) alors que Lance Stroll s'élance lui en durs (blancs).

Au départ, le top 4 se maintient alors que Pérez prend un très bon envol pour se porter au cinquième rang avant d'attaquer un Gasly un peu passif au troisième virage. Le reste du tour se passe sans encombre malgré quelques ralentissements au cœur du peloton. Hamilton est rapidement dans les échappements de Leclerc et parvient à prendre l'avantage sur la Ferrari dès le deuxième tour dans la longue ligne droite.

Le Britannique tente de se mettre à l'abri de la vitesse de pointe de la Ferrari, ce qu'il réussit, privant le Monégasque de DRS alors que Verstappen en bénéficie et lui met la pression. Ocon doit mettre pied à terre sur problème mécanique à la fin du troisième tour. Les poursuivants de Hamilton parviennent à tirer parti du DRS, mais pas suffisamment pour dépasser la Mercedes qui se met à l'abri en début de pleine charge finale.

Au quatrième tour, l'écart sur la ligne est minime puisque Leclerc est à une demi-seconde et Verstappen à une seconde. Pérez est autour de la seconde derrière son équipier. Pourtant, c'est bien le Monégasque qui se fait surprendre à la fin du cinquième tour, Verstappen lui chipant la deuxième place. L'écart entre les deux leaders est alors autour de 1,3 seconde. Pérez parvient à prendre l'avantage sur Leclerc lors de la boucle suivante, au DRS dans la ligne droite principale.

Hamilton se plaint de l'équilibre de sa voiture, un peu trop survireuse pour lui. Le Britannique tient toutefois en respect Verstappen à 1,2 seconde et Pérez autour des trois secondes. Les cinq premiers se tiennent à ce moment de la course en six secondes, Leclerc et Gasly complétant le top 5. Leclerc choisit de rentrer au stand à la fin du neuvième tour. Comme tous les pilotes passés par les stands jusqu'ici, il repart en pneus durs.

Hamilton perd au stand contre Red Bull

Au tour suivant, le 10e des 51 prévus, c'est Sainz qui rentre à son tour alors que Verstappen entre finalement dans la zone DRS de Hamilton. Au moment où Sainz commet un tout-droit au virage 8 avant de revenir en piste avec une marche arrière, le leader s'arrête finalement et perd un précieux temps car le stand Mercedes doit attendre de laisser passer Gasly pour relâcher le septuple Champion du monde. Verstappen hausse alors le rythme pour tenter de profiter de cette situation et il ressort trois secondes devant Hamilton.

Pérez passe au stand à son tour, ce qui offre la tête de course à Vettel qui ne s'est toujours pas arrêté, son arrêt est deux secondes moins bon que celui de Verstappen ce qui le place opportunément derrière son équipier mais devant Hamilton. Le pilote Mercedes ne parvient pas à prendre l'avantage sur le Mexicain qui peut mettre ses pneus en température et débuter son travail de protection de son leader.

Au 17e tour, Vettel est toujours en tête de course mais rentre à la fin de cette boucle. Hamilton se rapproche grandement de Pérez et bénéficie du DRS à deux reprises mais cela n'est tout de même pas suffisant pour tenter quoi que ce soit. Devant, Verstappen compte un matelas de trois secondes sur le duo. Stroll, qui s'est élancé en durs, figure à ce stade de la course au quatrième rang à 11 secondes de la tête, mais sans s'être arrêté.

Derrière le top 4, après 22 tours, Gasly est à 16 secondes, Leclerc à 19, Vettel à 21, Tsunoda à 24, Norris à 26 et Bottas ferme le top 10 à 28 secondes. Le Finlandais tente de mettre la pression sur le Britannique, sans succès. À l'avant, les Red Bull haussent le rythme à partir du 23e tour et Hamilton ne peut pas suivre. Mazepin commet un petit tout-droit au virage 4 mais sans rien toucher, il revient en piste au prix d'une marche arrière et d'un bref drapeau jaune.

Défaillance et crash pour Stroll

À partir du 25e tour, Verstappen creuse nettement l'écart sur Pérez alors que l'écart se stabilise entre ces deux derniers. La situation se stabilise progressivement mais au 30e tour, une défaillance sur l'Aston Martin de Stroll envoie le Canadien, au milieu de la pleine charge finale, dans le mur de béton à gauche à haute vitesse. L'incident, dont le pilote sort indemne, entraine le déploiement du Safety Car et la fermeture de la ligne des stands car l'épave de sa voiture est arrêtée juste à l'entrée de la zone.

Il faut attendre un long moment pour que les voitures se regroupent et que la ligne des stands se rouvre. À ce moment-là, aucun des leaders ne prend le pari de rentrer, en revanche Alonso, Giovinazzi, Russell et Schumacher y passent pour monter des pneus moins usés. Ça se passe mal pour l'Allemand, dont l'équipe n'a pas correctement fixé l'une des roues avant.

La voiture de sécurité rentre au stand à la fin du 34e tour. Verstappen se met vite à l'abri alors que Pérez doit défendre contre Hamilton. Derrière le trio, Vettel a dépassé Leclerc et s'attaque à Gasly. Après un tour de résistance, le Français finit par céder et Vettel se hisse au quatrième rang. Bottas est en perdition dans le peloton, en 13e place, dépassé coup sur coup par Alonso et Räikkönen.

Au 39e tour, Hamilton revient tout près de Pérez mais ne peut pas tenter de manœuvre aux virages 1 ou 2. Verstappen aligne, sans aspiration, les meilleurs tours au volant de la très véloce Red Bull. Le Néerlandais se construit une avance de 4 secondes sur Pérez et 5,5 secondes sur Hamilton à 10 tours du but. Ces écarts se stabilisent à mesure que les chronos s'abaissent.

Verstappen dans le mur à son tour !

Malgré les craintes pneumatiques, Verstappen enchaîne en effet les tours avec un grand rythme et à quatre boucles du but, coup de théâtre ! Verstappen subit à son tour une défaillance pneumatique dans la ligne droite des stands et s'accidente ! Le Néerlandais est indemne mais c'est évidemment une grosse tuile au championnat alors qu'il s'apprêtait à creuser l'écart ! Le Safety Car est déployé et, après quelques tours, le drapeau rouge !

Tous les pilotes sont immobilisés au stand et vont pouvoir changer de pneus gratuitement, ainsi que certaines pièces de même spécification, sous contrôle de la FIA. La question est évidemment de savoir si la course va repartir pour les deux tours complets restants, et si oui comment. La FIA confirme après un temps d'attente que le drapeau rouge a été brandi pour permettre aux pilotes de changer de pneus et que la course va bien reprendre.

Et ce sera par un départ arrêté ! L'ensemble des pilotes est en pneus tendres. Pérez, Hamilton, Vettel, Gasly, Leclerc, Tsunoda, Norris, Sainz, Ricciardo et Alonso composent le top 10 au moment où la course est relancée et où les pilotes se placent sur la grille.

Un sprint de deux tours et Hamilton à la faute !

Au départ, Hamilton prend un excellent envol et l'avantage sur Pérez mais se manque totalement au freinage du premier virage et doit tirer tout droit ! Il perd tout ! Pérez est du coup facilement en tête face à Vettel, lui aussi à l'abri. C'est la dernière place sur le podium qui se joue entre Leclerc et Gasly, et le Français prend l'avantage à la fin du 50e tour !

Sergio Pérez remporte la victoire, sa deuxième en carrière, devant Sebastian Vettel et Pierre Gasly ! Aucun des deux leaders du championnat n'inscrit de point alors qu'ils étaient premier et troisième à quatre tours du drapeau à damier ! Leclerc, Norris, Alonso, Tsunoda, Sainz, Ricciardo et Räikkönen complètent le top 10 !

Azerbaijan Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

P. Pilote Constructeur Tours Temps Ecart
1 Mexico Sergio Pérez
Red Bull 51 -
2 Germany Sebastian Vettel
Aston Martin 51 1.385 1.385
3 France Pierre Gasly
AlphaTauri 51 2.762 2.762
4 Monaco Charles Leclerc
Ferrari 51 3.828 3.828
5 United Kingdom Lando Norris
McLaren 51 4.754 4.754
6 Spain Fernando Alonso
Alpine 51 6.382 6.382
7 Japan Yuki Tsunoda
AlphaTauri 51 6.624 6.624
8 Spain Carlos Sainz Jr.
Ferrari 51 7.709 7.709
9 Australia Daniel Ricciardo
McLaren 51 8.874 8.874
10 Finland Kimi Räikkönen
Alfa Romeo 51 9.576 9.576
11 Italy Antonio Giovinazzi
Alfa Romeo 51 10.254 10.254
12 Finland Valtteri Bottas
Mercedes 51 11.264 11.264
13 Germany Mick Schumacher
Haas 51 14.241 14.241
14 Russian Federation Nikita Mazepin
Haas 51 14.315 14.315
15 United Kingdom Lewis Hamilton
Mercedes 51 17.668 17.668
16 Canada Nicholas Latifi
Williams 51 42.379 42.379
17 United Kingdom George Russell
Williams 48
Netherlands Max Verstappen
Red Bull 45
Canada Lance Stroll
Aston Martin 29
France Esteban Ocon
Alpine 3
partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP d'Azerbaïdjan en direct
Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP d'Azerbaïdjan en direct

Article suivant

GP d'Azerbaïdjan : les meilleurs tours en course

GP d'Azerbaïdjan : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires